-- -- -- / -- -- --
Nationale

Imad Eddine retrouvé mort dans un puits

Imad Eddine retrouvé mort dans un puits

La série des horreurs continue de choquer les Algériens. D’Est en Ouest en passant par le Centre, l’innocence continue de subir les atrocités des adultes sinon leur insouciance. Après Constantine, Mila, Sétif, Alger… hier ce fut le tour de la capitale de l’Ouest de connaitre « son » drame.

Disparu il y a près de deux mois, alors qu’il jouait devant le domicile familial, Imed Eddine a malheureusement connu une fin aussi tragique. Le corps du petit âgé à peine de trois ans a été retrouvé hier en décomposition avancé, dans un puits dans le village de Djefafla à Marsa El-Hadjadj à 70 km d’Oran à proximité de la maison parentale, apprend-on de sources locales. Selon une source sécuritaire, le corps de la victime a été transféré vers le service de médecine légale d’Oran pour élucider les circonstances de la mort.

La famille de l’enfant Bensaada ainsi que des voisins et des citoyens du village avaient lancé une vaste campagne de recherche pour retrouver Imad-Eddine. Cette affaire avait marqué l’opinion publique et fait couler beaucoup d’encre, suscitant l’intérêt de la presse, locale notamment.

Une enquête a été ouverte pour élucider cette affaire avec l’appui de la section de la police technique et scientifique, a-t-on conclu de même source. Pour rappel, Imed Eddine avait disparu au mois de septembre dernier alors qu’il jouait à proximité de sa maison. A en croire l’entourage de la famille peu aisée, des recherches avaient été menée plusieurs jours durant et avaient touché tous les alentours.

Depuis la disparition du gamin, ses parents n’ont cessé de lancer des appels pour qu’il leur soit rendu. Pas plus tard qu’avant-hier les cris de la maman retentissaient sur les ondes d’une chaine de télévision privée. La pauvre suppliait, les larmes aux yeux, ses prétendus « ravisseurs » de le libérer sain et sauf. A l’heure actuelle aucun indice n’est venu augurer ou infirmer si l’enfant est accidentellement tombé dans le creux ou bien qu’il ait été victime d’un acte criminel.

Des interrogations que seule l’enquête déterminera les tenants et aboutissants. Ils sont malheureusement des dizaines d’enfants à connaitre ces dernières années des sorts aussi dramatiques. Si fort heureusement pour lui et sa famille le sort du petit Amine a été fort chanceux, d’autres à l’image d’Anès de Chelghoum Laid ou encore Abderrahmane d’El-Eulma pour ne citer que ces deux ont connus des fins tragiques.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email