-- -- -- / -- -- --
Monde

Il y a 47 ans, est tué “Che” Guevara

Il y a 47 ans, est tué “Che” Guevara

Ernesto « Che » Guevara, le mythique guerrillero argentin, est mort un jour comme aujourd’hui, un 9 octobre, de l’année 1967, assassiné dans une humble petite école du village de Higueras, en Bolivie. Cela fait 47 ans aujourd’hui.
Sa réputation depuis lors et déjà avant, n’a cessé de grandir dans le monde entier, se tranformant en symbole universel de la rebellion en un exemple de sacrifice personnel pour une cause noble : l’homme Né à Rosario, en Argentine, Ernesto Guevara Lynch de la Serna est parti à la rencontre de son destin depuis ses années de jeune étudiant en médecine pour se lancer à partager sa vie avec les immenses et profondes multitudes de désemparés en Amérique Latinoriginaire et ainsi se convertir en « el Che ».
Ernesto Guevara1 (né le 14 juin 1928 à Rosario de Santa Fe, Argentine – mort le 9 octobre 1967 à La Higuera, Bolivie) est un révolutionnaire marxiste et internationaliste ainsi qu’un homme politique d’Amérique latine. Il a notamment été un dirigeant de la révolution cubaine, qu’il a théorisée et tenté d’exporter vers d’autres pays.

Alors qu’il est jeune étudiant en médecine, Guevara voyage à travers l’Amérique latine, ce qui le met en contact direct avec la pauvreté dans laquelle vit une grande partie de la population. Son expérience et ses observations l’amènent à la conclusion que les inégalités socioéconomiques ne peuvent être abolies que par la révolution. Il décide alors d’intensifier son étude du marxisme et de voyager au Guatemala afin d’apprendre des réformes entreprises par le président Jacobo Arbenz Guzmán, renversé quelques mois plus tard par un coup d’État appuyé par la CIA. Peu après, Guevara rejoint le mouvement du 26 juillet, un groupe révolutionnaire dirigé par Fidel Castro. Après plus de deux ans de guérilla durant laquelle Guevara devient commandant, ce groupe prend le pouvoir à Cuba en renversant le dictateur Fulgencio Batista en 1959. Le 8 octobre 1967, il est arrêté par l’armée bolivienne et exécuté le lendemain.

Voilà son message pour l’éternité :

« SOYEZ SURTOUT CAPABLES DE RESSENTIR,
AU PLUS PROFOND DE VOUS-MEMES,
TOUTE INJUSTICE COMMISE CONTRE QUICONQUE
EN QUELQUE PARTIE DU MONDE.
C’EST LA PLUS BELLE VERTU D’UN REVOLUTIONNAIRE. »

En avril 1964, l’équipe de l’émission Point, conduite par le journaliste Jean Dumur, rencontre Ernesto « Che » Guevara à l’Hôtel Intercontinental, à Genève. Il occupe alors le poste de ministre de l’industrie et se trouve à Genève pour une conférence internationale. C’est pourquoi le « Che » s’exprime en français.  C’est la seule interview faite en français de Guevara.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email