-- -- -- / -- -- --
Nationale

Il garde la mainmise sur le FCE : Ali Haddad conforté par ses pairs

Il garde la mainmise sur le FCE : Ali Haddad conforté par ses pairs

Le magnat des travaux publics, Ali Haddad, a gardé son poste de président du FCE, en dépit des articles de presse qui le donnaient pratiquement comme démissionnaire.

A l’issue de la réunion ordinaire de son conseil exécutif hier, une semaine après le couac du forum africain, les membres du FCE ont renouvelé leur confiance au patron de l’ETRHB et ont même salué, « le dynamisme du FCE qui n’a ménagé aucun effort pour porter la voix des entreprises ».

Le président du patronat algérien a profité de cette rencontre pour faire le bilan du forum africain. Il en ressort ainsi la présence de 3 750 participants qui a permis d’enclencher une véritable dynamique de coopération interafricaine et la signature de 28 accords commerciaux avec des perspectives d’export dès le début de l’année 2017 dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’électronique, de l’industrie pharmaceutique, des services et de l’industrie mécanique, et l’établissement de 1 500 contacts entre entreprises algériennes et africaines.

Le FCE a surtout réussi à nouer des contacts avec le G20 des entrepreneurs africains, l’Union nationale du patronat mauritanien et le patronat libyen.

Le président du FCE a rencontré plusieurs chefs de délégation d’organisations patronales africaines dont celles du Zimbabwe, du Mali, de l’Afrique du Sud, du Togo, du Congo (RDC), du Kenya, du Tchad, du Cameroun, du Soudan, du Sénégal, du Gabon, de l’Ethiopie et de Djibouti. Le Forum a réussi à mobiliser les plus importantes institutions financières internationales telles que la BAD, la BADEA, la BID et la BM.

Lors de la rencontre avec le vice-président de la BAD, le FCE a été invité à une rencontre fin mars 2017 au siège de l’institution pour discuter des financements. En outre, le Forum a réussi à attirer plusieurs fonds d’investissement qui opèrent sur le continent africain (Proparco, Adrian, Nextstage, …)

A relever, enfin, que ce sont 15 chambres de Commerce qui se sont réunies à l’occasion du Forum africain d’investissements et d’affaires ayant signé des accords de coopération dans le but de promouvoir la coopération économique entre les entreprises africaines.

La dynamique nouvelle donnée par le Forum africain d’investissements et d’affaires a permis d’explorer les voies et moyens permettant de mobiliser les entreprises africaines pour intensifier leurs mouvements d’affaires et créer, ainsi, les bases d’un partenariat durable qui consacrera « le Rendez-vous d’Alger » comme le carrefour des échanges et des investissements interafricains. Alger, le 17 décembre 2016.

Le Forum des chefs d’entreprises poursuivra ses activités durant l’année 2017 à travers un important plan d’action aux niveaux national et international. Une deuxième édition du forum est en préparation et un G20 des entreprises sera organisé à Alger l’année prochaine.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email