Tebboune met en exergue le rôle majeur de société civile – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tebboune met en exergue le rôle majeur de société civile

Tebboune met en exergue le rôle majeur de société civile

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, ce samedi, que la société civile est le principal allié pour garantir l’intégrité de l’État et qu’elle est complémentaire au gouvernement, renforçant ainsi les efforts nationaux en faveur du développement durable.

Dans une allocution, lu en son nom par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, à l’ouverture du Forum national de la société civile tenu sous le thème « Dialogue, citoyenneté et développement », le Président a déclaré que « l’activité intense l’Observatoire national de la société civile (ONSC) et autres acteurs incarnent réellement notre vision stratégique visant, pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie, à consacrer la société civile en tant que partenaire actif, capable d’assumer ses responsabilités et de participer au projet de renaissance que nous portons, en vue de renforcer le tissu institutionnel pour évaluer l’action publique au service du citoyen ».

Le Président Tebboune a également affirmé que « la nouvelle Algérie a fait du mouvement de la société civile et de la jeunesse la pierre angulaire de sa construction », assurant que cela a permis à « l’Algérie d’avancer de manière constante vers la création d’une vie publique propice à une approche participative pour répondre aux préoccupations quotidiennes des citoyens ».

Il a ajouté que « nous avons la conviction que les voix et les opinions des citoyens doivent être entendues et prises en compte dans l’élaboration des politiques publiques ». Le chef de l’Etat a insisté sur l’adoption des principes de la démocratie participative et sur la promotion du dialogue avec les différents acteurs lors de l’élaboration et de la mise en œuvre des politiques publiques. « La solidarité démontrée par les différentes composantes de la société civile dans les moments difficiles que notre pays a traversés, que ce soit lors de la crise sanitaire mondiale ou lors de certaines crises naturelles, constitue un exemple vivant de l’esprit de sacrifice, d’engagement et de solidarité qui mérite d’être salué », a soutenu Tebboune. « Cela confirme notre confiance dans la société civile pour renforcer la résilience et construire un modèle intégré entre les forces de la société civile et les autorités publiques », a-t-il déclaré.

En outre, le Président a appelé les acteurs de la société civile à s’engager davantage et à adhérer au choix participatif, en travaillant aux côtés des autorités publiques pour répondre aux préoccupations des citoyens et contribuer au développement national. Et ce afin « d’ériger la société civile en force de proposition effective et active, en favorisant l’option participative et en travaillant côte à côte avec les pouvoirs publics, conformément aux exigences de la Constitution ».

L’appel a également été lancé aux représentants de la société civile dans les différentes instances nationales afin de « contribuer activement aux activités de ces instances et transmettre les propositions et préoccupations des différentes franges qu’elles représentent ». Estimant que « cela permettra d’enrichir le débat public, d’améliorer le dialogue et de mûrir les politiques publiques, tout en soutenant leurs efforts de mise en œuvre et en renforçant la capacité des autorités publiques à les évaluer lorsque cela est nécessaire ».

De même, le chef de l’Etat a appelé le gouvernement à « redoubler d’efforts en vue de renforcer la place et l’apport de la société civile, aussi bien au niveau local que national, dans le cadre de son accompagnement permanent ».

Par ailleurs, le président Tebboune a salué l’élan qui a accompagné les différentes initiatives lancées par l’Observatoire de la société civile (ONSC), déclarant que cela a permis des discussions constructives et la recherche de moyens de faire face aux défis auxquels la société civile est confrontée. Il a également facilité une enquête approfondie sur diverses préoccupations et priorités ».

Le Président a ajouté qu’il était nécessaire de souligner les efforts de l’Observatoire visant à activer la contribution des membres de la communauté nationale à l’étranger dans l’effort de développement national et à faciliter leur intégration. Affirmant à ce sujet que « nous nous efforçons, lors de nos visites officielles dans différents pays, de tenir des réunions avec les membres de la communauté nationale à l’étranger, en tant qu’élément indissociable du tissu social national ».

 L’ONSC signe plusieurs conventions de partenariat

Pour sa part, le président de l’ONSC, Noureddine Benbraham, a annoncé la signature de plusieurs conventions de partenariat dans le cadre de ce forum. Il s’agit de conventions de partenariats signées avec le Conseil supérieur de la jeunesse (CSJ), concernant l’accompagnement politique de la transition numérique, celle avec le Conseil de renouveau économique algérien (CREA), concernant la responsabilité sociale des entreprises, ainsi qu’une autre avec l’Union nationale des entrepreneurs du secteur public.

Ces accords visent à renforcer la collaboration entre ces organisations et l’ONSC dans divers domaines liés au développement économique, social et politique. Des mesures concrètes seront mises en place pour faciliter la mise en œuvre de ces accords et assurer leur suivi régulier.

Il convient de noter que dans son allocution, le président de l’ONSC a déclaré que le Forum de la société civile vise à atteindre la modernité grâce notamment à la numérisation afin de passer d’une société civile classique à une société qui accompagne la dynamique sociale ».

Benbraham a également expliqué que l’organisation du Forum est le premier jalon d’une vision prospective qui s’étend de 2024 à 2030, ajoutant que l’ONSC vise à créer des applications et des sites web pour intégrer la société dans ce nouveau mécanisme.

Il a de plus mis en relief que le grand défi qui attend l’organisation est d’intégrer une dynamique régionale et internationale, en particulier avec les membres de la communauté nationale à l’étranger. En conclusion de son intervention, le président de l’ONSC a appelé toutes les élites et compétences présentes en Algérie à rejoindre la société civile pour la formation des leaders sociaux de la nation.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email