-- -- -- / -- -- --
Nationale

Huit étudiantes arrêtées pour escroquerie

Huit étudiantes arrêtées pour escroquerie

De faux voyages à l’étranger, des produits électroménagers erronés, de faux crédits pour l’achat de véhicules, voilà comment 1 157 citoyens (parmi eux de hauts cadres de l’Etat) ont été victimes de faux et usage de faux de la part d’une fausse société de ventes par facilité sise à Bir Mourad Raïs, ayant à sa tête un faux gérant et son frère, les nommés T. M et N. M, avec la collaboration de onze complices (des employés) parmi eux huit jeunes étudiantes. Ils viennent d’être arrêtés pour escroquerie à grande échelle au niveau de la capitale.

La section de recherches de la compagnie de Gendarmerie nationale de Bir Mourad Raïs relevant du Groupement d’Alger vient de démanteler un grand réseau spécialisé dans l’escroquerie et le faux et usage de faux, composé de treize escrocs présumés, parmi eux huit jeunes étudiantes âgées de 20 à 25 ans. Ces individus sont impliqués, dévoile l’enquête des gendarmes, dans des affaires d’escroquerie ayant engendré plus de 1150 victimes (parmi eux de hauts cadres de l’Etat), a annoncé ce mercredi un communiqué de la Gendarmerie nationale d’Alger. En effet, selon le communiqué, l’enquête des gendarmes a permis d’identifier et d’arrêter 13 escrocs présumés accusés de faux et usage de faux, parmi eux huit étudiantes des facultés d’Alger, âgées entre 20 et 25 ans, qui ont été appréhendées en possession de 800 dossiers administratifs appartenant aux victimes.

Tout a commencé suite à une plainte déposée auprès de la gendarmerie de Bir Mourad Raïs par l’une des nombreuses victimes contre le gérant d’une société douteuse spécialisée dans la vente par facilité. Selon la victime, le gérant d’une société spécialisée dans la vente par facilité et sise à Bir Mourad Raïs, le nommé T. M (actuellement en fuite), l’a arnaquée après qu’elle a payé une somme de 50 000 DA de frais représentant des contributions, sans compter le versement d’une somme d’argent pour l’achat d’un véhicule. Quatre mois après le versement de son apport financier, la victime n’a pas eu de réponse de la part du gérant de la société en question. Pis, en se présentant à l’adresse du siège de la société escroc, la victime a été surprise par le déménagement de la société et surtout par la disparition de l’ensemble des annonces publiées sur les réseaux sociaux.

Les investigations menées par les enquêteurs de la Section de recherches ont révélé que ce réseau avait débuté ses activités criminelles depuis avril 2018, en créant une fausse société de services composée de plusieurs employés (complices), et spécialisée dans la vente par facilité de véhicules, de produits électroménagers, mais aussi dans les voyages par facilité ainsi que dans de faux crédits. Parmi les treize escrocs arrêtés lors de cette affaire figurent deux frères, le gérant de la société, le nommé T. M (en cavale dans un pays européen) et son frère N. M. Ces derniers ont utilisé la plate-forme des réseaux sociaux pour arnaquer leurs victimes. Ainsi, l’enquête des gendarmes a prouvé que le gérant de cette fausse société de ventes par facilité et ses 12 complices ont diffusé, depuis avril 2018, plusieurs annonces sur les réseaux sociaux et même dans les boîtes aux lettres dans les quartiers de la capitale, destinées aux citoyens voulant accéder à un crédit financier à condition de payer 50 000 DA pour l’obtention d’un titre d’abonnement à ladite société.

Par ailleurs, ce réseau de malfaiteurs a utilisé le personnel et les employés (les jeunes étudiantes) pour répartir les tâches : réception des appels, gestion des clients, étude des dossiers et collecte de l’argent des victimes (chaque victime a payé 50 000 DA qui représentent le paiement des contributions financières). En exécutant des perquisitions dans les domiciles des escrocs, les gendarmes ont saisi plusieurs dossiers administratifs des victimes, souligne le communiqué de la Gendarmerie d’Alger. Enfin, les mis en cause ont été présentés hier devant le procureur de la République de Bir Mourad Raïs qui a ordonné leur incarcération.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email