-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Honteuse complaisance du Maroc face à l’horreur sioniste

Honteuse complaisance du Maroc face à l’horreur sioniste

Le régime marocain s’entête à se taire et à se dévêtir devant les agressions sauvages de ses nouveaux protecteurs sionistes contre le peuple palestinien à Ghaza et les violations de la Mosquée Al Aqsa. Pire encore et sans honte, Rabat s’est évertué à pondre un communiqué des plus conciliants, truffé de non dits et de complaisance, évitant de condamner l’agresseur et l’assassinat atroce d’enfants.

Rien d’étonnant pour les observateurs, qui savent que le régime du makhzen, soumis au statut de protectorat de facto, est incapable de critiquer l’exécuteur de ces nouveaux crimes contre les civils palestiniens, qui n’est autre que le chef d’état major de l’armée israélienne, celui là même qui vient juste de passer quelques jours au royaume de Mohamed VI, signant par ci, par là des contrats et arrachant de nouvelles concessions.

Le message sibyllin du ministère marocain des Affaires étrangères est déjà qualifié de « message de la honte » par les ONG et les associations de la société civile. Ces dernières se sont mises en colère contre cette attitude, dénonçant la persistance du makhzen dans sa normalisation avec les sionistes, exprimant leur solidarité avec le peuple palestinien.

La rue dans les villes marocaines gronde et la colère prend de l’ampleur face à la politique de l’assujettissement du royaume aux intérêts sionistes. Ce lundi, c’est la grande mobilisation.

Des militants anti normalisation ont organisé dans la soirée un rassemblement de protestation devant le siège du parlement dans la capitale, Rabat.

Plusieurs associations de soutien au peuple palestinien et de défense de la cause palestinienne, humanitaires et organisations de défense des droits de l’Homme ont participé à cette initiative pour dénoncer l’attitude pro-sioniste des autorités marocaines et «dénoncer le mensonge de Bourita» qui a parlé de l’ouverture d’un bureau de liaison en Israël alors qu’il s’y rendra pour inaugurer une ambassade.

Dans un communiqué, le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation, qui comprend des dizaines d’organisations qui rejettent toute relation avec l’entité occupante, a appelé tous les combattants de ses corps constitutifs et toutes les organisations soutenant la cause palestinienne et tous les Marocains à participer fortement dans cette veillée, dénonçant l’agression perfide des sionistes contre la bande de Gaza.

Pour sa part, l’Association marocaine des droits de l’homme a exprimé son mécontentement face à l’atermoiement total du régime makhzen et à son abandon de la souveraineté nationale au profit de l’entité sioniste occupante.

La plus grande association de défense des droits de l’homme au Maroc, dans un communiqué qui a couronné la réunion de son bureau central, a également dénoncé « l’intensité et l’accélération » des activités de normalisation du régime marocain avec l’entité sioniste, qui a ouvert ses bras aux criminels de guerre sionistes, y compris les ministres et la sécurité officiels, ainsi que « la normalisation académique, technique et sportive.

D’un autre côté, l’Observatoire marocain contre la normalisation a réagi avec véhémence au communiqué des Affaires étrangères dirigé par Nacer Bourita, qui se contente d’exprimer «sa vive inquiétude» par rapport à ce qui se passe en Palestine. Et l’Observatoire de demander à Bourita de «dégager» et d’aller «occuper le même poste en Israël». Son président Ahmed Ouihmane a estimé, dans un message posté sur les réseaux sociaux, que Bourita «est devenu plus sioniste que les Sionistes», après sa scandaleuse déclaration.

Il accuse Bourita d’être «au service de l’agenda sioniste», de défendre ses intérêts, et lui dénie le droit de parler au nom du peuple marocain qui ne l’a ni élu ni mandaté.

De son côté, le secrétaire général de l’Observatoire, Aziz Hanaoui, a estimé dans un post que le ministre des Affaires étrangères, qui d’ailleurs se rendra bientôt en Israël pour inaugurer l’ambassade du Royaume, «a insulté le peuple marocain, poignardé les Palestiniens avec son communiqué misérable».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email