-- -- -- / -- -- --
Culture

Hommage à cheikh Abou Abdessalam : Une figure de modération et de juste milieu

Hommage à cheikh Abou Abdessalam : Une figure de modération et de juste milieu

La Radio Coran a organisé, avant à Alger, une conférence consacrée au défunt Djaafar Oulfaki dit cheikh Abou Abdessalam, décédé le 11 octobre dernier, où les participants ont mis en exergue les valeurs “de modération et de juste milieu” prônées par le défunt tout au long de son parcours.

Lors de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la série de conférences intellectuelles et d’hommages intitulée “des érudits et des références”, des enseignants et des prêcheurs ont évoqué dans leurs interventions “le parcours du défunt et son engagement en faveur de la modération et du juste milieu”, en contribuant à l’enrichissement de la Da’wa islamique.

Les participants ont mis en avant “la sagesse, la tolérance et la modestie de l’éminent cheikh”, des qualités qui l’ont habilité à être “un des savants et théologiens de l’Algérie”.

Ils ont aussi loué la capacité du défunt à convaincre son auditoire par l’art oratoire dont il maitrisait, en suivant la voie des ulémas algériens, au service de l’Islam, le qualifiant d’éducateur et de réformateur versé dans les sciences islamiques qui a voué sa vie au service de la nation.

Lors de cette conférence, plusieurs témoignages ont été apportés sur la vie du défunt pour mieux connaître la personnalité et les qualités louables et nobles du cheikh.

Cheikh Abou Abdessalam, membre de la Commission ministérielle de la fatwa, est décédé le 11 octobre dernier à l’âge de 76 ans, des suites d’une crise cardiaque.

Né le 02 décembre 1946 à Akbou (Béjaia), le défunt a appris le Coran dans la mosquée de son village natal, avant d’obtenir une licence en langue et littérature arabes, pour poursuivre ensuite ses études en post-graduation.

Feu Abou Abdessalam a occupé plusieurs postes au niveau du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, dont celui de directeur d’orientation et des rites, de directeur de l’orientation religieuse et de l’enseignement coranique et de directeur de la formation et du perfectionnement, et contribué à la formation des cadres de l’éducation et de l’enseignement universitaire. Il a également animé de nombreuses conférences dans les maisons de jeunes, les instituts de formation et les manifestations scientifiques avec le Haut Conseil islamique (HCI), ainsi que la Semaine nationale du Saint Coran.

Le regretté était connu pour ses précieuses contributions et participations aux émissions de Télévision et de Radio, dont les plus célèbres sont “Fatawa Ala Al moubacher” (prêches en direct) sur la Radio-Coran et “Fatawa Ala Hawaa” diffusée à la Télévision algérienne, en sus de la traduction du Saint Coran en langue amazighe.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email