-- -- -- / -- -- --
Monde Asie

Haut-Karabakh: Erevan dénonce des ventes d’armes israéliennes à l’Azerbaïdjan

Haut-Karabakh: Erevan dénonce des ventes d’armes israéliennes à l’Azerbaïdjan

L’Arménie a rappelé son ambassadeur à Tel-Aviv, estimant que les armes israéliennes contribuent à la supériorité aérienne de Bakou dans le conflit.

L’Arménie a rappelé son ambassadeur en Israël, jeudi 1er octobre, pour protester contre des ventes d’armes israéliennes à son rival azerbaïdjanais, en pleine crise militaire au Haut-Karabakh.

En cause, des preuves indiquant qu’Israël a pu livrer récemment du matériel militaire à Bakou, et que les forces azerbaïdjanaises ont pu user de drones israéliens dans leurs opérations dans le territoire séparatiste caucasien, où elles jouissent d’une supériorité aérienne létale.

Le 24 septembre, peu avant le déclenchement des hostilités, des observateurs israéliens branchés sur des sites suivant le trafic aérien international en temps réel avaient noté deux vols, entre Bakou et Israël, de gros-porteurs azerbaïdjanais de modèle Iliouchine Il-76. Ils sont présumés avoir atterri sur la base militaire d’Ovda, dans le désert du Néguev (sud). Deux autres avions ont été signalés depuis lors sur le même itinéraire. Contactée, l’armée israélienne n’a pas répondu à nos questions sur ces vols. Un détail : les mêmes avions ont été signalés à la même période effectuant des vols entre Bakou et Ankara, qui s’active auprès de son allié et a déployé des miliciens syriens sur le terrain.

Par ailleurs, des dizaines de vidéos de propagande diffusées par les forces azerbaïdjanaises mais aussi arméniennes, censées illustrer les combats en cours, montrent des drones azerbaïdjanais qui présentent des similitudes avec des engins acquis par Bakou auprès de la Turquie et d’Israël.

L’un d’eux, un appareil dit « kamikaze », destiné à exploser sur sa cible, pourrait être un modèle de type Orbiter 1K israélien.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email