Hausse des prix de l’électroménager : L’achat par facilité comme alternative  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Hausse des prix de l’électroménager : L’achat par facilité comme alternative 

Hausse des prix de l’électroménager : L’achat par facilité comme alternative 

Pour une durée de cinq jours, le consommateur algérien découvre la panoplie de produits électroménagers et l’équipement de maison, à l’occasion du Salon international de l’électroménager (SIEM), qui se tient jusqu’au 20 mars à Alger. En plus de découvrir les différents produits disponibles sur le marché, le consommateur a aussi constaté les prix élevés de ces produits. Une situation qui leur offre une seule alternative, celle de se diriger vers la formule de paiement par facilité.

En effet, en plus des différents représentants de marques de produits d’électroménager qui font la promotion de leurs produits à même de répondre aux attentes des citoyens, en termes de design, de couleurs et de formes, les prix des produits sont loin des attentes des visiteurs, lesquels ont, à l’unanimité, signalé des prix hors de leur portée. 

Une virée au pavillon Casbah de la Safex d’Alger qui abrite cet événement, premier du genre, a suffi pour faire le constat. « Je suis à la recherche d’une machine à laver. Je veux allier qualité et prix, mais ce n’est pas aussi évident que ça », a indiqué une dame qui dit que les prix des différents produits sont élevés, affirmant qu’elle n’est pas pour autant attirée par les formules de facilité de paiement.

 « Une formule qui va sans doute arranger une personne qui doit faire plusieurs achats », selon la dame. La formule n’a pas encore convaincu une sexagénaire qui a une longue liste d’achats. « J’ai bénéficié d’un nouveau logement, donc je dois tout acheter. Un réfrigérateur, une télévision, une machine à laver… », a-t-elle fait savoir, affirmant qu’elle ne peut toutefois pas acheter tout en même temps. « Je compte acheter article par article. Je veux opter pour la facilité de paiement, mais j’hésite », a-t-elle dit, signalant l’augmentation des prix des climatiseurs. « Le moins cher est à 70 000 DA. C’est trop ! C’est au-delà de mes moyens », a-t-elle précisé, affirmant que ce Salon lui permet de découvrir tous les produits et de faire la comparaison des prix.

C’est dans cette perspective que la majorité des visiteurs se sont rendus aux différents stands du SIEM.  « Je suis à la recherche d’un réfrigérateur et d’une machine à laver. C’est une occasion de découvrir les différents produits et également leurs prix », selon un visiteur qui devrait opter pour un crédit à la consommation. Plusieurs plates-formes proposent, en effet, des ventes par facilité de tous les produits électroménagers, meubles, téléphonie… C’est le cas de ACM Telestar, spécialisé dans la commercialisation de ces produits avec facilité de paiement, en partenariat avec une banque qui accorde des crédits à la consommation.

Le représentant de cette plate-forme a affirmé qu’ils sont nombreux ceux qui optent pour ce mode d’acquisition, compte tenu de la baisse du pouvoir d’achat des ménages. « Le niveau de vie ne permet plus de payer cash. Les gens se dirigent de plus en plus vers ce mode d’achat », a-t-il précisé, évoquant les différentes formules que l’entreprise propose. Factem, un autre opérateur qui propose la vente par facilité de paiement, se dit être « le numéro un de la vente par facilité des produits de l’électroménager ». « On propose ce service depuis 2006.

Ce sont des financements 100% finance islamique et sans intermédiaire bancaire », a-t-il expliqué, affirmant que ce Salon est une occasion d’« augmenter notre visibilité ». Signalant la disponibilité de plusieurs marques, il a affirmé que le contexte économique redynamise la formule de vente par facilité, d’où la grande demande. La particularité chez Factem, c’est la flexibilité sur la formule, en s’adaptant aux revenus de la personne. 

Plusieurs établissements financiers ont également pris part à ce Salon de l’électroménager dans l’objectif de promouvoir leurs produits, notamment le crédit à la consommation, en sus des producteurs locaux et étrangers qui ont exposé leurs produits. L’industrie de l’électroménager en Algérie est, faut-il le signaler, un secteur d’activité très porteur, lequel participe grandement à la diversification de l’économie nationale. La filière compte, selon les organisateurs, plus de 70 opérateurs avec 20 000 emplois directs et environ 60 000 emplois indirects.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email