-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hausse des cas de Covid-19: Les hôpitaux de Blida débordés

Hausse des cas de Covid-19: Les hôpitaux de Blida débordés

La situation épidémiologique dans la wilaya de Blida connait un tournant tragique après plusieurs semaines de stabilisation.
C’est l’avis de plusieurs dizaines de patients atteints du nouveau coronavirus, qui attendent d’être pris en charge au sein des structures sanitaires, déjà débordés par les malades atteints d’une forme grave de Covid-19.

Après l’entame du déconfinement, Blida, premier foyer de la pandémie du nouveau coronavirus en Algérie, voit ses structures de santé débordées à nouveaux par un nouveau flux de malades atteint de la Covid-19. En cause, le non respect des mesures préventives.

Des patients allongés à même le sol, venus de plusieurs wilayas limitrophes, attendent des heures pour passer en consultation, ou encore qu’un lit se libère pour qu’ils puissent bénéficier des soins nécessaires. Seuls les patients présentant des problèmes respiratoires sont admis d’office, sinon, le sort des autres dépend de la disponibilité des places au sein des services déjà pleins à craquer.

« Je suis venu très tôt ce matin, mais je n’ai pas eu la chance de passer en consultation », a déclaré Mohamed, septuagénaire de Ksar El Boukhari, qui a fait ce long chemin espérant soulager sa douleur. « A l’accueil, ils nous disent qu’ils sont au complet, même pour les consultations, je ne sais pas comment je vais faire ! », a-t-il déploré.

De son côté, Amine qui accompagnait son père présentant tous les symptômes du coronvirus a exprimé son étonnement quant au nombre de patients présents devant le service d’épidémiologie, « malgré tout ça, il y a des gens qui nient l’existence de cette maladie », s’est-il étonné.

La « Wuhan » de l’Algérie, comme elle était désignée au début de la pandémie, la ville des roses, a conservé sa place en tête de liste des cas de contamination à l’échelle nationale.

Les médecins dans les services dédiés à la Covid-19, dans l’hôpital Frantz Fanon de Blida, se disent tous dépassés par la recrudescence ces derniers jours des cas d’infection et de l’augmentation des décès.

Pr Abderazzak Bouamra, chef du service d’épidémiologie et de médecine préventive du CHU Frantz Fanon, a ainsi révélé qu’une augmentation importante du nombre des cas confirmés à la Covid-19 a été constatée ces derniers jours au sein de l’hôpital, indiquant que « quatre services en plus du service de réanimation ont été libérés pour accueillir ces patients, mais cela ne suffit plus ».

Dépassé par les évènements, il a exhorté les citoyens de leur « faciliter la tâche », affirmant que le personnel médical fait tout ce qui est en son pouvoir afin de les soulager.

De son côté, M. Yacine Khechna, directeur du CHU Franz Fanon, a lancé un appel aux spécialistes de la sociologie et de la psychologie pour intervenir auprès des citoyens, afin de les sensibiliser et de leur expliquer la nécessité et l’urgence d’appliquer les mesures de protection, qui demeurent le seul moyen qui leur permettra d’éviter une contamination.

L’indiscipline et l’incivisme d’une bonne partie de la population, qui continue à faire fi des mesures de prévention et de protection dans les lieux publics, sont largement constatés, en dépit des appels répétés des professionnels de la santé à adopter une discipline sanitaire.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email