-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hausse des capacités de l’Algérie à 56 millions de m3/an

Hausse des capacités de l’Algérie à 56 millions de m3/an

Les capacités de l’Algérie dans le domaine de liquéfaction du gaz naturel atteindront les 56 millions de m3/an, après l’entrée en service des deux mégaprojets de transfert de gaz naturel d’Arzew et de Skikda d’une capacité globale de près de 21 millions de m3/an, a indiqué jeudi à Alger le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa.

« Ces deux mégaprojets s’inscrivent dans le cadre du programme ambitieux de développement des capacités du pays en gaz naturel liquéfié et du renforcement de la présence algérienne sur le marché international du gaz », a affirmé M. Boutarfa lors d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales et présidée par Abdelkader Bensalah, président du Conseil, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Ghania Eddalia.

En réponse à une question orale d’un membre du Conseil de la nation, Mustapha Djaghdali, concernant l’unité GNL d’Arzew, le ministre a indiqué que le premier projet concerne le complexe GNL de Skikda dont la capacité de production est de 9,98 millions m3/an. Il a été réalisé en 2013 pour remplacer les unités détruites dans l’explosion survenue le 19 janvier 2004 au complexe GNL de Skikda.

Le deuxième projet concerne le mégaprojet d’Arzew (GNL3 Z) d’une capacité de production de 10,59 millions m3/an inauguré en novembre 2014, a ajouté le ministre. Les exportations de l’Algérie en gaz naturel dans le cadre de ces deux projets représentent 52% du volume global des exportations.

Quatre complexes GNL existent actuellement dont trois à Arzew, à savoir GNL1 Z, GNL2 Z, GNL3 Z d’une capacité de production globale d’environ 46 millions de m3/an de gaz naturel liquéfié, et un à Skikda (GNL1 K) d’une capacité de près de 10 millions de m3/an.

Par ailleurs, à une question d’un autre membre du Conseil de la nation, Belkacem Kara, sur le raccordement de la population de wilaya de Médéa au gaz naturel, le ministre a affirmé que les différents programmes dont a bénéficié la wilaya dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014 ont permis l’approvisionnement en gaz de ville de 37 communes sur un total de 64.

Grâce à ces projets, le taux de raccordement est passé de 27% en 2009 (17 communes raccordées) à 58% actuellement, selon M. Boutarfa qui a souligné que ces taux sont appelés à augmenter à la faveur de nouveaux projets.

Le ministre a fait état de la réalisation d’un gazoduc reliant les communes de Berouaghia et Beni Slimane sur une distance de 31 km.

Ce gazoduc a permis l’approvisionnement de 5 communes situées sur l’axe de cette infrastructure. Le deuxième tronçon du projet qui s’étend de Beni Slimane à la commune des Deux-Bassins en passant par Tablat et dont les travaux de réalisation seront prochainement lancés, permettra quant à lui l’approvisionnement de six autres communes à l’est de la wilaya. Les autres communes situées dans la région est, au nombre de six, seront approvisionnées à partir du réseau de transport de gaz en cours de réalisation dans la wilaya de Bouira.

Selon le ministre, les travaux seront prochainement lancés pour la réalisation d’un autre gazoduc entre Aïn Lachiakh (wilaya d’Aïn Defla) et la commune de Zbiria pour le raccordement de quatre communes à l’ouest de la wilaya de Médéa.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email