-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hausse de la fiscalité pétrolière en 2019

Hausse de la fiscalité pétrolière en 2019

La fiscalité pétrolière recouvrée durant le premier trimestre 2019 a atteint 648,63 milliards (mds) de DA (environ 5,5 milliards de dollars), en hausse de 3% par rapport à la même période en 2018, selon des données fournies par le ministère des Finances.

Selon la même source, le prix moyen du baril du pétrole algérien, le Sahara Blend, entre janvier et la fin mai, avait atteint 66,61 dollars contre 70,82 dollars durant la même période en 2018.

Le taux de change moyen du dinar algérien, par rapport au dollar, a été de 118,95 DA/dollar durant les cinq premiers mois de 2019, contre 114,5 DA/dollar durant la même période de 2018, soit une dépréciation de près de 4% de la monnaie nationale face au dollar.

A la fin mai 2019, ce taux de change a continué à se déprécier pour atteindre 119,71 DA/dollar.

Le taux de change du dinar par rapport à l’euro s’est, quant à lui, apprécié de près de 4%, passant à 134,47 DA/euro durant les cinq premiers mois de 2019, contre 139,57 DA/euro durant la même période en 2018.

A la fin mai, le dinar s’est encore apprécié face à l’euro, son taux de change atteignant 133,52 dinars pour un euro.

Quant à la fiscalité ordinaire enregistrée durant le premier trimestre de 2019, elle a atteint 807,15 mds de DA, contre 733,15 mds de DA durant le premier trimestre de 2018, en hausse annuelle de 10%.

Ainsi, les recettes budgétaires globales (pétrolières et ordinaires) recouvrées durant le premier trimestre de 2019 ont atteint 1.455,78 mds de DA contre 1.362,41 mds de DA (+7%).

La même source précise que la fiscalité pétrolière recouvrée en 2018 a été de 2.349,7 mds de DA, en chute de 40% par rapport à 2017, alors que la fiscalité ordinaire a augmenté de près de 60%, passant de 2.630 mds de DA à 3.964,26 mds de DA.

Par ailleurs, le déficit budgétaire de l’Algérie a atteint 992,67 milliards (mds) de DA durant le premier trimestre de 2019, contre 1.276,5 mds de DA durant la même période en 2018, en baisse de 22%, selon le ministère des Finances.

Les dépenses de fonctionnement ont augmenté à 1.556,5 mds de DA durant le 1er trimestre, contre 1.395,3 mds de DA (+11,55%) durant le même trimestre en 2018.

Les dépenses d’équipement (c’est-à-dire d’investissement) ont, quant à elles, baissé de plus de 28%, passant à près de 892 mds de DA, contre 1.243,62 mds de DA durant la même période de comparaison.

Les recettes budgétaires recouvrées durant le premier trimestre de 2019 ont atteint 1.455,78 mds de DA contre 1.362,41 mds de DA (+7%).

La fiscalité pétrolière recouvrée durant les trois premiers mois de l’année a atteint 648,63 mds de DA (+3%) alors que la fiscalité ordinaire s’est chiffrée à 807,15 mds de DA (+ 10%).

Le déficit global du Trésor enregistré au cours du 1er trimestre a été de 1.352,5 mds de DA, soit quasiment inchangé par rapport à la même période en 2018.

Le solde global du Trésor inclut, en plus du déficit budgétaire, les soldes des Comptes d’affectation, hors fonds de régulation, des opérations budgétaires et des Interventions du Trésor public.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email