-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hasbellaoui refuse l’abrogation du service civil

Hasbellaoui refuse l’abrogation du service civil

Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière a réaffirmé, ce dimanche, son refus d’abroger le service civil. Il a profité de son passage à l’APN à l’occasion de la présentation du projet de loi sur la santé pour insister « sur le caractère obligatoire du service civil ».

« Le service civil sera maintenu, l’État mettra en œuvre toutes les conditions nécessaires afin qu’il se déroule dans de meilleures conditions », a déclaré Hasbelaoui.

La position du ministre a été largement commentée par les députés lors des débats. Le RND a soutenu cette position, qui est celle du gouvernement et que le Premier ministre Ahmed Ouyahia a réaffirmée dernièrement lors d’une conférence de presse. Le député Yahia Abderrahmane s’est exprimé contre la révision du service civil : « Nous sommes contre l’abrogation du service civil, les hôpitaux dans le Sud ont besoin de médecins. Il n’est pas normal d’employer 70 médecins au CHU Mustapha à Alger et de ne trouver personne pour soigner les malades au Sud ».

Le MSP pense de son côté qu’il faut maintenir le service civil tout en accordant aux médecins « des avantages », alors que d’autres estiment que le moment n’est pas opportun pour discuter d’un tel projet de loi au vu de la situation qui prévaut dans le secteur. Certains proposent le report de l’examen du projet de loi en recommandant un plus large débat sur le secteur, voire des assises. Le PT est favorable au retrait de ce projet. Il interpelle pour cela le président de la République. « Ce projet de loi n’est même pas amendable », a-t-il soutenu.

Le député du PT a accusé les rédacteurs du texte « de vouloir mettre les moyens du secteur public à la disposition du secteur privé ». Le PT a mis en garde contre « l’effondrement de la Cnas ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email