-- -- -- / -- -- --
Nationale

Harraga : Un mort, cinq rescapés et huit disparus

Harraga : Un mort, cinq rescapés et huit disparus

Les gardes-côtes relevant de la façade maritime est ont finalement intercepté, hier vers 18 heures, la barque artisanale ayant servi au transport des 14 passagers clandestins disparus il y a quatre jours. 

L’alerte a été donnée par les familles de ces jeunes désespérés qui comptaient fermement rejoindre les iles italiennes de Lampedusa et de la Sardaigne.

La barque interceptée, à bord de laquelle se trouvaient cinq jeunes en grandes difficultés de santé et un cadavre, a été retrouvée à la limite maritime algéro-tunisienne, à quelques encablures de la plage Souarekh relevant de la wilaya d’El-Tarf. Alertés, les éléments de la Gendarmerie nationale ont participé aux opérations de sauvetage et une enquête sera ouverte sur les circonstances de la mystérieuse disparition de l’embarcation, puis de sa soudaine réapparition.

Selon les informations en notre possession, 12 des passagers clandestins sont de la région d’Annaba, un de Sedrata et un autre de Dréan.

Le cadavre retrouvé dans la barque en dérive est celui d’un jeune d’Annaba. Si pour le moment on comptabilise six harraga retrouvés, huit autres sont toujours portés disparus.

Les recherches se poursuivent et les cinq rescapés sont dans l’incapacité de dire un mot aux enquêteurs en raison de leur état de santé dégradé après quatre jours de dérive. Pour rappel, le 31 décembre dernier, 17 jeunes harraga ont disparu mystérieusement en mer. Depuis, plus rien.

Leurs familles, par ouï-dire, ont appris que leurs enfants se trouvaient dans les prisons tunisiennes et ont manifesté durant plusieurs semaines devant le consulat général de Tunisie à Annaba pour exiger des réponses.

Jusqu’à aujourd’hui, aucune réponse n’a été communiquée par la représentation diplomatique tunisienne de l’est du pays. Il faut aussi signaler que l’émigration clandestine a pris de l’ampleur dans notre pays ces derniers jours, la dernière tentative du mois de janvier ayant vu 68 harraga neutralisés par les gardes-côtes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email