-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hanoune, Djaballah et les autres se placent dans l’optique des présidentielles

Hanoune, Djaballah et les autres se placent dans l’optique des présidentielles

La SG du PT, Louisa Hanoune, ne laisse personne indifférent. Qu’on l’aime ou pas, elle suscite la curiosité. Avec son franc-parler et son bagout légendaire, Hanoune cible chaque semaine une personnalité ou une institution, principalement d’anciens ministres accusés à tort ou raison d’avoir, soit dilapidé l’argent du contribuable, soit d’avoir favorisé leurs amis dans des intérêts industriels. La plus ancienne des chefs de parti politique (elle est la présidente du PT depuis 1990) a été de toutes les batailles depuis l’ouverture du champ politique. A plus de 60 ans, cette femme au caractère en acier trempé espère imposer plus tard sa formation comme la principale force d’opposition aux deux partis hégémonistes, le FLN et le RND. Avec son seul bagout, Hanoune s’est néanmoins imposée comme un acteur incontournable de la scène politique depuis les années 1990. Elle demeure une figure atypique dans le paysage politique algérien où les femmes restent rares aux premiers rôles : il n’y a que quatre femmes ministres et 15% des députés sont des femmes.

Elle a été affublée de nombreux surnoms dont celui de pasionaria, qui lui sied à merveille. Louisa Hanoune continue de tracer son sillon et la présidentielle de 2019 sera peut-être sa dernière bataille politique avant de laisser sa place à un quinqua dont ont dit qu’il est déjà désigné. Elle a donné rendez-vous dans les prochaines semaines à la presse pour lancer son « initiative politique pour une sortie de crise ». Avec Louisa Hanoune, Abdallah Djaballah, le leader du FJD, demeure lui aussi un rescapé des hommes politiques qui ont marqué les années 1990 avec feus Ait Ahmed (FFS), Mahfoud Nahnah (Hamas) et Abdelhamid Mehri (FLN), Said Sadi (RCD) et Nourredine Boukrouh (PRA). Hier, il a organisé le premier congrès de son parti à Zeralda en présence de nombreux chefs de parti tels que Ali Benflis, Mokri, Dhouibi, Benbaibeche et des personnalités à l’image de Aboudjerra Soltani . Lors de son discours d’ouverture, il a annoncé qu’il ne quittera pas la scène politique et s’est engagé à poursuivre son action au-delà de la présidentielle de 2019.

Le président de Talaiet el Houriet, Ali Benflis, qui a assisté au premier jour du congrès du FJD, refait une apparition qui, laissé aucun observateur indifférent. Après avoir occupé le terrain médiatique au lendemain du lancement de son parti politique, Benflis a curieusement gardé le silence, au grand dam de ses partisans. Muet depuis quelques mois, d’aucuns le soupçonnent de se préparer sérieusement à l’échéance de 2019 en candidat unique de l’opposition. Un autre parti politique, le RCD en l’occurrence, s’active pleinement pour la réussite de son congrès ordinaire prévu les 9 et 10 février 2018 à l’hôtel Hilton. Le 5e congrès sera l’occasion d’élire une nouvelle direction. Le RCD entend ainsi se déployer à travers « des réformes organiques », des structures « qui

reflètent la popularité réelle des positions et de l’engagement du parti », surtout que lors des dernières élections, s’il a pu noter des « avancées », il a observé tout de même un « reflux » notamment dans la capitale, « où la sociologie a changé de fond en comble depuis les années 1990 ». Deux prétendants au poste de président du parti sont d’ores et déjà annoncés. Une première depuis la création du parti à la fin des années 1980. L’actuel président Mohcéne Bellabes sera confronté à l’ancien secrétaire national chargé de l’organique. La guéguerre entre le FLN et le RND, qui a alimenté la scène politico-médiatique depuis des mois semble déjà loin. Les deux chefs auraient enterré la hache de guerre. Le SG du FLN, Djamel Ould Abbès, aurait été prié de focaliser sur son parti et rien d’autre. Quant au SG du RND et néanmoins Premier ministre Ahmed Ouyahia, ses apparitions se font de plus en plus discrètes sur le terrain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email