-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hanoune dénonce la cabale contre Tebboune

Hanoune dénonce la cabale contre Tebboune

Come prévu, Louiza Hanoune n’a pas attendu longtemps pour exprimer le point de vue de sa formation politique sur les derniers événements qui secoue le paysage politique national, notamment les attaques acerbes lancées par certains médias contre le Premier ministre.

Dans un communiqué diffusé hier en fin d’après midi, le Parti des Travailleurs attend des mesures concrètes après les dernières annonces d’Abdelmadjid Tebboune.

« Tout en enregistrant positivement les mesures d’assainissement du secteur économiques annoncées par les ministres de l’industrie, des travaux publics et du tourisme, le PT attend de voir se traduire dans tous les secteurs la décision annoncée du Premier ministre de récupération des fonds et des biens de la collectivité nationale car c’est une question de survie en cette période de crise « , écrit le parti.

Pour Louisa Hanoune, « c’est cette décision qui a déchaîné contre le Premier ministre et le ministre de l’industrie une cabale médiatico-politique haineuse et abjecte aux relents nauséabonds « . Cette campagne est « orchestrée par les centres prédateurs des biens de la collectivité nationale et l’oligarchie qui s’enrichit à partir du siphonnage des fonds publics et la dilapidation des biens publics « , affirme le PT.

Selon le PT, ce siphonnage « a occasionné un net recul dans les services publics, en conséquence de quoi des contestations de citoyens se multiplient sur tout le territoire national, prenant parfois une tournure dramatique « . « Cela a été le cas notamment dans le secteur de la santé dont les Hôpitaux connaissent un état de délabrement criminel « , ajoute le communiqué.

Rappelons que Hanoune avait applaudi les dernières mesures du gouvernement dans le secteur de l’industrie automobile, le commerce et l’importation. Elle a également soutenu l’action de Tebboune, quand il avait signifié, dés la présentation de son plan d’action à l’APN, en juin dernier, la « séparation de l’argent de la politique « .

Pour elle, il était temps de sauver l’Etat et ses institutions de l’emprise grandissante de l’oligarchie et des puissances de l’argent. D’où ses premières acceptations à soutenir le dialogue social lancé par Tebboune et surtout sa volonté à préserver la « souveraineté « des institutions républicaines.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email