-- -- -- / -- -- --
Monde

Haniyeh solidaire avec les détenus

Haniyeh solidaire avec les détenus

Le nouveau chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a apporté lundi son soutien aux 1500 détenus palestiniens en grève de la faim dans les geôles de l’occupation israéliennes.

Haniyeh a déclaré être aux côtés des grévistes de la faim lors d’une visite dans une tente dressée sur une place de la ville de Gaza en solidarité avec les détenus.

« Cette visite est un message adressé aux héroïques prisonniers pour leur dire que leur cause est et restera l’une des plus hautes priorités », a affirmé le leader du Hamas. 

« Votre liberté est un devoir national et il y va de votre dignité comme de la nôtre », a-t-il précisé. Plus de 1.500 détenus palestiniens observent une grève de la faim depuis le 17 avril pour réclamer l’amélioration des conditions défavorables de leur détention.

Ils revendiquent entre autres : l’abrogation de la détention administrative, de l’isolement et un suivi médical plus sérieux.La grève a été initiée par Marwan Barghouti, un leader du Fatah

Mme Barghouthi ne connait aucun détail sur l’état de son mari. Et puis, dans le cadre des pressions israéliennes viser à mettre à échec l’action des détenus, les services pénitentiaires de l’occupation ont dévoilé dimanche une fausse vidéo montrant Barghouti manger dans sa cellule.

La femme de Barghouthi et d’autres responsables palestiniens ont dénoncé une tentative de briser l’action des grévistes de la faim et accusé la vidéo d’être un faux, rapporte la chaine de télévision israélienne i24. 

Mme Barghouthi a insisté sur le fait que les autorités d’occupation cachaient des informations sur les prisonniers et déclaré que les services pénitentiaires israéliens empêchaient les avocats et les membres de leur famille de rendre visite à son mari.Elle a ajouté, par ailleurs, qu’elle ne connaissait aucun détail sur son état actuel.

Les grévistes punis par « Israël »

En fait, les détenus grévistes font l’objet des punitions de tout type dans l’espoir de les décourager et briser leur volonté. Tout prisonnier palestinien qui fait partie à cette bataille du ventre creux sera condamné à payer une amende de 200 shekels.

Pis encore, les grévistes seront interdits de rencontrer leur famille pendant deux mois. Les grévistes ne boivent que de l’eau et refusent les compléments alimentaires.

La majorité de ces détenus souffrent de vertige, de nausée et d’une perte de poids sévère. Par ailleurs, le comité chargé des affaires des prisonniers palestiniens a fait état du transfert de 30 détenus grévistes vers le centre de détention d’Asqalan, indique PressTV. Ahmad Saadat, Abbas al-Seyyed, Mohamad al-Qiq, Nael al-Barghouti et Ahed Oqlameh sont des leaders qui figurent sur la liste des détenus transférés à Asqalan, qui se trouve dans le sud de la Palestine occupée. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email