-- -- -- / -- -- --
Sports

Handball  : Une grande triche dénoncée en plein mondial 

Handball  : Une grande triche dénoncée en plein mondial 

Le Mondial de handball tient en haleine les fans de ce sport qui réussit énormément à la France ces dernières années. Alors qu’il a débuté le 11 janvier, une polémique vient de créer une énorme secousse dans cette compétition. En effet, un énorme scandale d’arbitrage vient d’être révélé par la presse danoise. 

Du 11 au 29 janvier, la Suède et la Pologne deviennent la capitale du handball puisque les deux pays organisent conjointement le Mondial. Les Bleus ont parfaitement réussi leur entrée en lice en atomisant l’Arabie saoudite (41-23). Mais pendant que les meilleurs joueurs de la planète se rendent coup pour coup, une sombre affaire vient d’être dévoilée au grand jour. Explications. 

Gros scandale d’arbitrage en handball

Une bombe vient d’être lâchée par le média danois Sport TV 2. Plusieurs matchs de handball auraient fait l’objet d’une énorme tricherie. Un rapport de Sportradar que le média a pu se procurer, fait état de 26 matchs entre septembre 2016 et novembre 2017 – parmi lesquels des matchs de Ligue des Champions ainsi que des matchs nationaux – qui montrent des faits d’arbitrages douteux. Parmi-eux, on retrouve le duo croate composé de Matija Gubica et Boris Milosevic, arbitres de la rencontre entre l’Allemagne et le Qatar au Mondial. Les Macédoniens Gjorgij Nachevski et Slave Nikolov, qui ont officié plusieurs finales internationales de handball masculin, sont également mentionnés dans le rapport de Sportradar. 

 L’inaction de l’EHF dénoncée

Le plus grave dans cette histoire est l’inaction de l’EHF, la fédération européenne de handball, pourtant informée du rapport de Sportradar depuis 2018. Cependant, Thomas Schöneich, responsable des communications et des médias de l’EHF, défend la position de l’instance. « L’EHF ne peut analyser les matchs et les actions des protagonistes impliqués dans ces matchs que d’un point de vue sportif, mais est obligée de transmettre toute conclusion potentielle aux autorités respectives pour une enquête plus approfondie et ne peut fonctionner que sur la base des résultats de l’enquête » écrit-il dans un courriel.

Une version qui ne convainc pas Chris Kronow Rasmussen, chargé de cours agrégé à l’Université de New Haven et auparavant responsable de la partie danoise du Global Lottery Monitoring System, un fournisseur international de services d’analyse, de surveillance et de services de paris alarmants. « La présence de plusieurs des huit arbitres paris mentionnés au dernier tour est, à mon avis, un exemple clair de la façon dont la Fédération européenne de handball, l’EHF, reste passive.

Sportradar a rarement produit un rapport soulevant autant de drapeaux rouges clairs et concrets que celui-ci. Ils auraient dû (l’EHF) suspendre les arbitres tout de suite. Il n’y a pas de règles écrites exigeant que les arbitres offensent le nombre de matchs x par an. Ainsi, jusqu’à ce que nous connaissions les tenants et les aboutissants de l’affaire, ces arbitres doivent rester sur la tribune » a-t-il lâché. Un contexte bouillant pour la suite du Mondial. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email