-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hamid Grine : «Mon discours est en harmonie avec le programme du Président»

Hamid Grine :  «Mon discours est en harmonie avec le programme du Président»

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a nié l’existence d’une quelconque contradiction avec le discours du président
de la République sur l’utilité de l’installation de l’Autorité de régulation de la presse écrite.

« L’Autorité de régulation n’est que l’autre nom du Conseil de presse. C’est une question de sémantique, il n’y a aucune contradiction sur cette question », a-t-il répliqué hier, lors du forum d’El Moudjahid, aux questions de journalistes à propos de l’utilité de l’Autorité de régulation.

« Nous appliquons à la virgule près les instructions du programme du Président », a-t-il encore ajouté. Dans son message à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse, le président Abdelaziz Bouteflika avait demandé de mettre sur pied l’Autorité de régulation de la presse écrite, affirmant que c’est « un espace pour établir davantage de compréhension entre le pouvoir et la presse écrite et aider la presse algérienne à améliorer sa performance en termes de liberté d’opinion, de diversité d’idées et de conviction ». « Ce serait une mauvaise lecture de journalistes qui n’ont pas bien saisi mes propos », a insisté Grine.

Interrogé sur le champ médiatique marqué par l’émergence de chaînes de télévision et de sites électroniques, le ministre de la Communication a réaffirmé la détermination du gouvernement à mettre de l’ordre dans le secteur de l’audiovisuel privé et la presse électronique qui, selon lui, évoluent dans « l’anarchie ».

Grine a fait remarquer que la quasi-totalité de ces chaînes télévisées privées sont des entreprises familiales qui activent en offshore, dont cinq chaînes seulement sont agréées ( Ennahar TV, Echourouk TV, Dzaïr TV, Djazaïria TV et El Hoggar TV). Pour Grine, les textes du cahier des charges réglementant l’activité audiovisuelle permettront aux chaînes privées d’exercer avec professionnalisme et dans la légalité.

La loi exige la présence de professionnels parmi les détenteurs du capital ainsi qu’au sein du staff et des organes dirigeants des institutions de communication. Concernant les journaux électroniques, il a également noté que la plupart sont domiciliés à l’étranger, ils ne travaillent pas dans la clarté, leurs journalistes signent avec des pseudonymes car ils exercent en parallèle dans d’autres organes de presse.

L’hôte d’El Moudjahid considère que ce sont toutes ces raisons qui empêchent ces sites d’obtenir l’autorisation d’exercer et d’accéder à l’aide publique et de la publicité de l’Anep.

Il a même rappelé qu’il y a eu une instruction du Premier ministre aux sociétés et aux institutions de ne pas donner de la publicité à ces sites du fait que leur manne publicitaire profite en premier aux étrangers, que sont les concepteurs et les hébergeurs de leur site.

Au sujet de l’éthique et de la déontologie, Grine s’est félicité du progrès des journalistes dans ce domaine, estimant qu’il y a une prise de conscience chez la corporation sur le respect de la vie privée des personnes. « Nous avons effectué un petit pas », a-t-il dit, ajoutant cependant que les jugements de valeur subsistent au détriment de l’information mais que, toujours est-il, les propos diffamatoires se font de moins en moins.

A propos du rôle de la presse de proximité et de soutien étatique à la presse régionale, il a estimé que cette dernière laisse toujours à désirer. A ce propos, il a dénoncé certains éditeurs mal intentionnés qui créent un journal régional juste pour avoir de la publicité, sans accomplir leur rôle dans l’information de proximité ; où encore les titres qui débutent en tant que presse régionale et qui se transforment du coup en quotidiens pour le même objectif lucratif.

Interrogé sur le Prix du président de la République pour le journaliste professionnel décerné à l’occasion de la Journée nationale de la presse, le ministre a affirmé qu’il y a eu 180 à 200 candidats qui ont déposé leurs articles. « Mais ce qui importe le plus, ce n’est pas la quantité des articles mais leur qualité », a-t-il conclu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email