-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hamid Grine : «Il faut que les journalistes luttent pour leurs droits !»

Hamid Grine : «Il faut que les journalistes luttent pour leurs droits !»

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a tenu hier à Tizi Ouzou un langage loin d’être amphigourique concernant les droits élémentaires de tout journaliste, à savoir sa rémunération pour l’effort qu’il fournit.

Le ministre a incité la corporation à militer davantage quant à l’obtention d’un salaire décent. Hamid Grine, dont la présence dans la capitale du Djurdjura était motivée par l’inspection de la maison de la Presse, encore en chantier, et la visite du siège de la radio de Tizi Ouzou, a saisi cette opportunité au moment où il se trouvait dans les locaux de la radio pour s’exprimer sur un certain nombre de volets concernant aussi son département ministériel.

C’est le cas de tamazight dont l’utilisation dans le cadre communicatif, selon lui, est assurée par pas moins de radios locales à l’échelle nationale. Hamid Grine, qui reconnaît que beaucoup reste à faire mais que l’Etat fait de son mieux pour la développer, a plaidé pour la création de journaux en cette langue, car la presse écrite ne peut être qu’un excellent moyen de son développement.

Concernant la radio de Tizi Ouzou, le ministre a assuré que les pouvoirs publics envisagent d’augmenter la puissance de ses émetteurs pour être captable sur l’ensemble du territoire de la wilaya de Tizi Ouzou. Cette puissance des émetteurs, Hamid Grine a avancé 2016 comme année de sa faisabilité.

Concernant le volume horaire de sa diffusion sur les ondes qui est à présent de 8h00 à 20h00, le ministre a souligné que la radio Djurdjura, dont l’audimat est important, finira par émettre 24 heures sur 24.Le ministre s’est longuement entretenu avec les responsables de cette radio lesquels l’ont renseigné sur sa composante tant humaine que structurelle.

La radio de Tizi Ouzou est composée de 39 employés dont 8 journalistes et 7 animateurs d’émissions. Son ouverture officielle a eu lieu 1er novembre 2011, à la demande des Tizi Ouziens dont le président de la JS Kabylie Mohand-Cherif Hannachi. Pour ce qui est de la maison de la Presse encore en chantier, les responsables ont fait savoir qu’elle sera livrée à la fin de l’année au lieu de juillet prochain tel qu’indiqué dans la fiche technique du chantier. Toujours est-il que les travaux de cette structure devant abriter les bureaux de la presse ont démarré au mois de septembre 2013. Le montant global des travaux est de 98. 973. 556, 7 DA.

La maison de la Presse de Tizi Ouzou, se trouvant sur l’axe routier menant au lycée Fadhma-N’Soumeur, occupe une surface constructible de 2. 116 M2 et la surface générale du terrain qui est réservé est de 2 856, 00 M2.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email