-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hamel : «La police couvre plus de 75% du territoire national»

Hamel : «La police couvre plus de 75% du territoire national»

La police couvre désormais plus de 75% du territoire national, a fait savoir mercredi le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel lors d’une conférence de presse au centre de formation technique continue de la direction de l’administration générale à Alger.

« Le taux de couverture sécuritaire au niveau national dépasse les 75%, avec une moyenne d’un policier pour 350 habitants », a-t-il dit, en précisant qu’avec la finalisation de deux plans de développement, le taux de couverture sécuritaire assuré par la Sûreté nationale atteindra les 100 %. Soit toutes les circonscriptions de sûreté de wilayas urbaines et de daïras.

Concernant la lutte contre la criminalité, le DGSN s’est dit satisfait des résultats des actions menées par la police durant l’année 2014. Mercredi dernier, rappelons-le, le patron de la police a tenu une réunion avec les directeurs et présidents des services centraux et des inspecteurs régionaux et chefs de sûreté des 48 wilayas. Il les a appelés à « mobiliser toutes les compétences et les capacités humaines en vue de poursuivre l’application des stratégies sécuritaires et de prévention de la criminalité ».

Plus de policier dans les stades

M. Hamel a annoncé le début du retrait, au fur et à mesure, des agents de police des stades de football, et qui seront remplacés par des stadiers. « Nous avons commencé à retirer les agents de police des stades de football pour céder la place aux autorités du sport qui devraient assurer la sécurité à l’intérieur des enceintes sportives. »

Toutefois, il a précisé que toutes les dispositions nécessaires ont été prises dans le but de lutter contre la violence, qu’il a qualifiée de « pathologie gangrenant la société algérienne ». Selon le directeur de la sécurité publique Aissa Naïli, ses services ont enregistré 148 incidents, qui ont fait deux morts parmi les supporteurs et porté préjudice à 673 personnes.

Plus de 800 morts en milieu urbain

Le bilan dressé par les services de la sûreté nationale est macabre. Les accidents de la circulation sont en hausse par rapport aux années précédentes, malgré toutes les mesures prisent pour juguler ce phénomène. Ainsi, Aissa Naïli a fait savoir que 828 personnes ont trouvé la mort et 20 717 autres ont été blessées dans 17 383 accidents de la route survenus dans le milieu urbain à travers le pays en 2014.

M. Naïlia indiqué qu’en 2013, ses services ont enregistré la mort de 792 personnes soit une légère hausse.
Selon lui, pas moins de 5 570 interventions ont été effectuées par la police en matière d’atteinte à l’ordre public. Ces interventions ont permis l’arrestation de 1 428 personnes. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email