-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hamel et sa famille ce mercredi à la barre

Hamel et sa famille ce mercredi à la barre

Les yeux seront braqués ce mercredi sur la cour d’Alger où devra s’ouvrir, sauf imprévu ou report, le procès en appel de l’ex-directeur général de la sûreté nationale, le général-major Hamel Abdelghani, son épouse, ses filles et ses fils impliqués tous dans des affaires liées à la malversation.

Des ex-ministres et ex-walis comparaîtront dans le même contexte pour répondre quant à leur implication directe dans ces affaires. Ces derniers sont poursuivis, entre autres, pour complicité dans le détournement et la dilapidation de deniers publics et surtout dans le détournement du foncier agricole à travers plusieurs régions du pays. 

Pour rappel, la présidente du pôle judiciaire du tribunal de Sidi M’Hamed, spécialisé dans le traitement des affaires liées à la malversation, a prononcé, le 1er avril dernier, quinze ans de prison ferme contre l’ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel assortis d’une amende de 8 millions de dinars.

La présidente en charge du dossier a prononcé également dans le même contexte, deux ans de prison ferme, assortis d’un million de dinars d’amende contre l’épouse du général-major Hamel en l’occurrence, l’inculpée Annani Salima.

Le fils aîné de l’ex-DGSN, Amiar Hamel, a été condamné à 10 ans de prison ferme. Le tribunal lui a infligé une amende de 6 millions de dinars.

Son deuxième fils, Mourad, a été condamné à 7 ans de prison ferme assortis d’une amende de 5 millions de dinars.

Dans le cadre de la même affaire, la juge a condamné l’autre fils Chafik à 8 ans de prison et à une amende de 5 millions de dinars.

Quant à sa fille Chahinaz, elle a été condamnée à trois ans de prison ferme et à une amende de 5 millions de dinars.

Les sociétés appartenant aux enfants d’Abdelghani Hamel ont également été condamnées à verser une amende de 32 millions de dinars.

La présidente a condamné également Boudiaf Abdelmalek l’ex-ministre de la santé et de la réforme hospitalière à 3 ans de prison assortis d’une amende d’un million de dinars.

La même peine a été prononcée contre l’ancien wali d’Oran et ancien ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaalane.

L’ancien wali de Tlemcen, Bensebane Zoubir, a été condamné à 3 ans de prison,

Quant à l’ex-directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d’Hussein Dey, Mohamed Rehaimia, il a été condamné à 3 ans de prison ferme et à une amende de 500 000 dinars.

Pour rappel, Abdelghani Hamel et l’ensemble de sa famille étaient poursuivis dans plusieurs affaires de corruption, principalement liées au « blanchiment d’argent, enrichissement illicite, trafic d’influence et obtention de fonciers par des moyens illégaux ».

Le procès devait être traité ce dimanche mais il a été renvoyé sur demande des avocats.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email