-- -- -- / -- -- --
Nationale

Hadjar pour la création d’une infrastructure électronique maghrébine

Hadjar pour la création d’une infrastructure électronique maghrébine

Dans le but de rapprocher l’étudiant maghrébin des avancées technologiques à travers le monde, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a relevé la nécessité de créer une infrastructure électronique maghrébine.

Cet espace servira à suivre les développements mondiaux accélérés en matière d’enseignement et de recherche en vue de réaliser l’intégration et la complémentarité entre les différents secteurs de développement dans l’espace maghrébin, a indiqué le ministre, qui s’exprimait lors des travaux de la 13e session du Conseil des ministres maghrébins de l’Education et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

M. Hadjar a appelé « à créer une infrastructure électronique maghrébine et à hâter la mise en place du portail électronique des universités maghrébines afin de permettre aux étudiants de l’espace maghrébin d’être au fait des avancées technologiques en cours dans le monde ».

Le ministre a mis en avant « les efforts et les engagements de l’Algérie dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour la mise en place d’un système national d’informations scientifiques et techniques à la faveur de la création d’un centre de recherche dédié à l’information scientifique et technique, du réseau académique de recherche reliant les différents établissements d’enseignement et de recherche dont dispose le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des nombreuses bases de données internationales disponibles « .

M. Hadjar a, à cet égard, cité le portail national de signalement des thèses qui regroupe plus de 100 000 sujets de doctorat et de magister et plus de 50 000 thèses pouvant être consultées sur Internet, le projet d’université virtuelle Ibn Sina (2015) et la première expérience d’enseignement à distance lancée cette année avec la participation de cinq universités assurant un master à distance dans des domaines tels que les sciences économiques, la gestion et le commerce.

Dans un autre contexte, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a proposé la création d’un centre maghrébin de lutte antiacridienne ayant pour but d’ »aider les pays du Maghreb à renforcer leurs stratégies en matière de lutte préventive contre cet insecte ravageur« .

Ce centre permettra, selon le ministre, une « meilleure gestion de la lutte antiacridienne à travers l’activation des stratégies nationales dans ce domaine « .

L’impératif de contribuer à la consolidation de l’union maghrébine en matière de recherche scientifique et de formation de ressources humaines qualifiéeS a été mise en avant durant cette rencontre, et ce afin d’accélérer le développement économique et social des pays de l’union.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email