-- -- -- / -- -- --
Sports

Hadj Taleb : « Mon expérience avec le football, une grossière erreur !»

Hadj Taleb : « Mon expérience avec le football, une grossière erreur !»

Restera, restera pas ? Jusqu’à nouvel ordre (c’est l’intéressé lui-même qui le confirme), il restera en poste. Sa démission n’est donc (encore lui qui le souligne même si l’idée lui a traversé l’esprit maintenant qu’il a une meilleure idée du milieu infréquentable de la balle ronde et qu’il y a pensé, que ça pourrait arriver, prêt à partir à tout moment) pas d’actualité pour l’instant du moins. Simple rumeur colportée, disent ses proches, par des cercles occultes pour mieux déstabiliser un Mouloudia d’Alger déjà mal en point.

En besoin de stabilité à tous les niveaux. A son plus haut sommet surtout pour assurer la continuité et mettre en place un plan de relance, sortir l’équipe (lanterne rouge surprise à l’amorce de la fin d’une phase « aller » catastrophique en termes de résultats techniques malgré un gros potentiel) des profondeurs du classement.

Le MC Alger, version 2014-2015 déçoit énormément. Normal donc qu’il fasse l’actualité. Ses dirigeants (le 1er responsable, rompu à d’autres missions, en est à sa première mais tellement douloureuse expérience, découvre à quel point le milieu est pourri, la pression terrible et insoutenable quand il s’agit d’un grand sigle comme le « Doyen » et quand les résultats ne suivent pas) en tête.

Sous le feu nourri des critiques (ceux qui connaissent le poids de ce qu’on appelle le « peuple » du Mouloudia en savent quelque chose), Hadj Taleb, en bon président, semble tenir bon. Comme il donne la nette impression que la situation du club- le MCA reste finalement un club à part, à la limite de l’ingérable- lui pèse au point de regretter, déjà, une expérience qui le marquera sûrement. Ira-t-il jusqu’au bout de sa mission et redressera-t-il la barre ? La réponse (après l’élimination, samedi en Coupe d’Algérie face au CS Constantine, les choses sont on ne peut plus mal engagées), si elle est importante, n’en occulte pas moins la volonté de l’homme, néophyte certes dans le domaine, de relever ce qui s’apparente pour lui à un drôle de défi. Les prochaines sorties nous fixeront mieux sur sa relation avec un sport qui se f… des compétences.

On aura, ce n’est pas nouveau, compris. 
Restera, restera pas ? Jusqu’à nouvel ordre (c’est l’intéressé lui-même qui le confirme), il restera en poste. Sa démission n’est donc (encore lui qui le souligne même si l’idée lui a traversé l’esprit maintenant qu’il a une meilleure idée du milieu infréquentable de la balle ronde et qu’il y a pensé, que ça pourrait arriver, prêt à partir à tout moment) pas d’actualité pour l’instant du moins. Simple rumeur colportée, disent ses proches, par des cercles occultes pour mieux déstabiliser un Mouloudia d’Alger déjà mal en point. En besoin de stabilité à tous les niveaux.

A son plus haut sommet surtout pour assurer la continuité et mettre en place un plan de relance, sortir l’équipe (lanterne rouge surprise à l’amorce de la fin d’une phase « aller » catastrophique en termes de résultats techniques malgré un gros potentiel) des profondeurs du classement. Le MC Alger, version 2014-2015 déçoit énormément. Normal donc qu’il fasse l’actualité.

Ses dirigeants (le 1er responsable, rompu à d’autres missions, en est à sa première mais tellement douloureuse expérience, découvre à quel point le milieu est pourri, la pression terrible et insoutenable quand il s’agit d’un grand sigle comme le « Doyen » et quand les résultats ne suivent pas) en tête.

Sous le feu nourri des critiques (ceux qui connaissent le poids de ce qu’on appelle le « peuple » du Mouloudia en savent quelque chose), Hadj Taleb, en bon président, semble tenir bon. Comme il donne la nette impression que la situation du club- le MCA reste finalement un club à part, à la limite de l’ingérable- lui pèse au point de regretter, déjà, une expérience qui le marquera sûrement. Ira-t-il jusqu’au bout de sa mission et redressera-t-il la barre ? La réponse (après l’élimination, samedi en Coupe d’Algérie face au CS Constantine, les choses sont on ne peut plus mal engagées), si elle est importante, n’en occulte pas moins la volonté de l’homme, néophyte certes dans le domaine, de relever ce qui s’apparente pour lui à un drôle de défi. Les prochaines sorties nous fixeront mieux sur sa relation avec un sport qui se f… des compétences. On aura, ce n’est pas nouveau, compris. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email