-- -- -- / -- -- --
Nationale

Guerre aux pétards

Guerre aux pétards

Fumigène friction, double bombe, zeus, fusée pro, signal, les pétards de différent types font l’objet d’une « guerre » sans relâche de la part des policiers et des gendarmes. Entre octobre et le début du mois en cours, le nombre des saisies de produits pyrotechniques a déjà dépassé les cinq millions d’unités, d’une valeur de quelques dizaines de milliards.

Policiers et gendarmes traquent sans relâche convoyeurs et vendeurs de produits pyrotechniques. Dans les bus, les rues, les taxis et même dans les maisons, les services de sécurité procèdent, depuis le mois d’octobre passé, à des perquisitions, des interceptions, des arrestations, des opérations suivies d’importantes saisies de pétards. La guerre est déclarée à quelques jours seulement du Mawlid Ennaboui El Charif.

Parmi les grosses prises opérées par les services de police figure celle de Tébessa, où les policiers ont réussi à mettre la main, le 1er décembre dernier, sur 200 000 pétards de différents types et à arrêter une personne qui transportait cette marchandise prohibée.

Le 29 novembre dernier, agissant sur renseignements et en vertu de mandats de perquisition, les gendarmes de la brigade d’El Hamiz ont interpellé quatre personnes et saisi dans leurs domiciles sis à Bordj-El-Kiffan une quantité importante de pétards estimée à 1 222 784 unités, ainsi que deux véhicules qui servaient au transport de cette marchandise interdite à la commercialisation.

Avisé, le procureur de la République près le tribunal d’El-Harrach a ordonné l’ouverture d’une enquête, la présentation des mis en cause devant la justice et la remise de la marchandise à la recette des Douanes.

Le même jour, lors d’un service de police de la route sur la RN.78 reliant Batna à Sétif, à hauteur de Talaâtte, commune de N’Gaous, les gendarmes de la brigade locale ont interpellé deux personnes qui transportaient à bord d’un véhicule 2 088 pétards. Informé, le procureur de la République près le tribunal de N’Gaous a prescrit la présentation des mis en cause devant la justice à l’issue de l’enquête, la remise de la marchandise saisie et le moyen de transport à la recette des Douanes.

Le 3 décembre passé, les gendarmes d’El-Eulma ont interpellé, lors d’une patrouille au centre-ville d’El-Eulma, trois personnes en possession de trois sacs en plastique renfermant 45 348 pétards.

Par ailleurs, et durant le même jour, lors d’un service de police de la route sur la RN.75 reliant Sétif à Batna, les gendarmes de la brigade de Hammam Sokhna ont interpellé deux personnes qui voyageaient à bord d’un véhicule taxi, en possession de 17 434 pétards de différentes variétés.

Le même jour, lors d’un service de police de la route sur l’autoroute Est-Ouest, au lieu dit Setita, commune de Bir El Arch, les gendarmes de la brigade locale ont interpellé une personne qui transportait 7 534 pétards à bord d’un véhicule.

En outre, lors d’un service de police de la route à la commune de Telaa, les gendarmes de la brigade locale ont interpellé une personne qui voyageait à bord d’un autocar de Sétif vers Batna, en possession de 4 508 pétards.

Toujours durant le même jour, cette fois c’est du côté de Mila, à l’Est du pays, que les gendarmes de Chelghoum Laïd ont interpellé une personne lors d’un point de contrôle dressé sur la RN.05 reliant Sétif à Mila, commune de Chelghoum Laïd, à bord d’un minibus assurant la desserte Sétif-Oum-El-Bouaghi, en possession de 1 332 pétards.

Des pétards dans les autocars, un grand risque pour les voyageurs

Le 21 novembre dernier, lors d’un service de police de la route sur la RN.05 reliant Mila à Constantine, les gendarmes de la brigade de Benyahia-Abderrahmane ont interpellé deux personnes qui voyageaient à bord de deux autocars de Sétif vers Constantine, en possession de 22 812 pétards.

Un jour avant cette prise, les gendarmes de Sétif ont mis la main sur une grosse quantité de pétards transportée par une jeune personne. La prise a été effectuée lors d’un service de police de la route sur la RN.77 reliant Jijel à Sétif, au lieu dit Bourdim, dans la circonscription communale de Beni Aziz.

Les gendarmes de la brigade locale ont interpellé une personne qui voyageait à bord d’un autocar, en possession de 9 748 pétards.
Avisé, le procureur de la République près le tribunal d’El-Eulma a prescrit l’ouverture d’une enquête, la mise en liberté du mis en cause après audition et la remise de la marchandise aux services des Domaines.

Le même jour, les gendarmes du peloton de sécurité routière de Skikda ont interpellé une personne, lors d’un service de police de la route sur la RN.44 reliant Skikda à Annaba, à bord d’un autocar, en possession de 4 392 pétards.

Dans une autre prise effectuée le 8 novembre passé, lors d’un point de contrôle dressé sur la route reliant Sétif à Constantine, dans la circonscription de la commune d’Ouled Sabor, les gendarmes de la Section de sécurité et d’intervention d’El-Hachaïchia ont interpellé une personne qui voyageait à bord d’un autocar, en possession de 6 500 pétards.

Auditionné, le mis en cause a déclaré avoir acquis cette marchandise à El-Eulma. Le 11 octobre passé, les éléments de la Sûreté de daïra d’El Eulma, dans la wilaya de Sétif, ont saisi une quantité de pétards estimée à 9 587 unités de différentes variétés, destinées à la vente illégale.

Cette saisie à eu lieu suite à une opération de police effectuée au niveau de la rue commerciale Dubai, où les éléments de la police ont procédé à l’arrestation de quatre personnes impliquées dans la vente illicite de produits prohibés. Les mis en cause ont été soumis aux procédures judiciaires et leur dossier a été transmis à la juridiction compétente.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email