-- -- -- / -- -- --
Nationale

Guelma : Le développement rural encouragé

Guelma : Le développement rural encouragé

Perchée à 1 195 mètres d’altitude et réputée pour ses hivers rigoureux, la localité enclavée de Aïn Sandel, rattachée à la daïra de Khézaras, distante de 35 kilomètres de Guelma, couvre une superficie de 71,47 km2 et abrite plus de 10 000 âmes, dont la majorité réside dans
les mechtas éparses.

En dépit de son relief montagneux, cette commune, qui regroupe les agglomérations d’Ain-Sandel, Ain-Souda, Sbaâ Atourne ainsi que les principales déchras de Maârouf, Djenné Rakhous, Ouidène Laâdjoul, jouit de bonnes conditions sécuritaires, sachant qu’elle a été épargnée par les hordes terroristes durant les années de braise.

Le relief accidenté et montagneux ne se prête pas aux cultures intensives céréalières et 80% de la population rurale vivant dans les mechtas s’adonnent aux cultures maraîchères et à l’élevage. Les fellahs ont exprimé le vœu de s’installer sur leurs terres et ils sont encouragés en cela par les autorités locales qui leur ont accordé des subventions conséquentes pour ériger leurs habitations.

Plus de 520 logements ruraux ont été finalisés ces dernières années et distribués à des familles initialement recensées et méritantes. Comme c’est une région agropastorale, ses habitants ont obtenu des microcrédits auprès de l’Ansej pour se livrer essentiellement à l’élevage des vaches laitières, à l’apiculture et à l’aviculture. 

Concernant l’alimentation en eau potable, la couverture, selon les édiles, couvre 70 à 75 % des besoins des administrés, puisque des fontaines publiques ont été réalisées au niveau des mechtas. Deux stations de pompage à mechta Djenane Rakhma alimentent un château d’eau de 250 m3 et un autre de 150 m3 à Aïn Sandel.

Cette localité a accompli d’énormes progrès en électrification (95% de couverture) et seules les mechtas El-Gourbadj et Rahli, totalisant 17 foyers, ne sont pas encore alimentées.

Le gaz butane est disponible car il existe cinq dépôts de vente. Il a été retenu une opération d’alimentation en gaz naturel à partir de la commune limitrophe de Aïn Larbi, qui a bénéficié de cette source d’énergie suite au programme complémentaire octroyé par le président de la République lors de sa visite officielle, fin juin 2003, dans la wilaya de Guelma.

L’APC peut se targuer d’occuper la première place quant au désenclavement, car plus de 168 kilomètres de pistes carrossables ont été réalisées au profit des mechtas isolées. Trois autres pistes, totalisant une quinzaine de kilomètres, sont programmées pour rattacher les déchras restantes.

Allouée dans le cadre du programme complémentaire, une importante enveloppe a contribué à l’amélioration du cadre de vie des citoyens : assainissement, éclairage public, alimentation en eau potable, revêtement des rues des principales bourgades, ouverture de pistes.

Dans le cadre du programme quinquennal, cette commune a bénéficié d’un lycée, d’un collège, d’une école primaire, de deux cantines scolaires , d’un stade , d’une maison des Jeunes , d’un centre de santé , d’une bibliothèque , de terrains matico et de quotas importants de logements ruraux , LSP et sociaux à caractère locatif.

Aïn Sandel, petite localité enclavée, donne une leçon de civisme et d’engagement magistrale aux APC de la wilaya, dont certaines sont confrontées à des dissensions partisanes qui entravent le décollage économique. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email