-- -- -- / -- -- --
Nationale

Groupes Tahkout, Haddad, Kouninef : Les noms des administrateurs connus

Groupes Tahkout, Haddad, Kouninef : Les noms des administrateurs connus

Les noms des administrateurs des groupes de Ali Haddad, Mahieddine Tahkout et des frères Kouninef, désignés par la justice pour gérer les affaires courantes de leurs entreprises ont été divulgués ce mercredi par des sites électroniques. Il s’agit, pour le groupe de Tahkout, de Choudar Mohamed, ex-DG de Mobilis et actuel DG du holding Algérie Télécoms. Pour le groupe des frères Kouninef, c’est M. Haddoum Mohamed Larbi, et Roumili Larbi pour le groupe d’Ali Haddad. Larbi Roumili faisait notamment partie du conseil d’administration de l’ARPT et a été « dégommé » par l’ex-DG de l’agence, Zohra Derdouri, qui a été nommée, après l’ARPT, ministre de la poste et des NTIC en 2014 par Bouteflika. C’est dimanche que le procureur d’Alger avait annoncé via un communiqué la désignation d’administrateurs pour gérer les affaires courantes de ces groupes, dont les patrons sont actuellement en détention préventive à la prison d’El Harrach. Le procureur général près la cour d’Alger avait alors

expliqué que le juge d’instruction, saisi des dossiers des sociétés appartenant aux Groupes Haddad, Tahkout et Kouninef, a rendu des ordonnances de désignation de trois administrateurs et experts financiers agréés, pour gérer ces sociétés. »Dans le cadre des enquêtes judiciaires ouvertes à l’encontre de certains hommes d’affaires, propriétaires de sociétés, dont les Groupes Haddad, Tahkout et Kouninef, et dans un souci d’assurer la pérennité des activités des dites sociétés et de leur permettre de préserver les postes d’emploi et d’honorer leurs engagements envers les tiers, le juge enquêteur, saisi des ces dossiers, a rendu le 22 août 2019 des ordonnances de désignation de trois administrateurs, experts financiers agréés », indique un communiqué du parquet d’Alger. Le procureur près de la Cour d’Alger a précisé dans le même communiqué que « ces administrateurs ont été chargés de la gestion des

entreprises en question conformément aux dispositions du Code de Commerce et du Code de procédure pénale ». « Les mêmes mesures seront prises pour les autres dossiers de propriétaires de sociétés privées, qui font l’objet de procédures judiciaires suite à l’ouverture de poursuites pénales à leur encontre ». Le gouvernement avait installé la semaine dernière un comité intersectoriel ad-hoc, qui a été chargé du suivi des activités économiques et de la préservation de l’outil de production national. Le même comité ad-hoc qui avait proposé la désignation d’administrateurs qualifiés pour assurer la continuité de la gestion des entreprises privées, objet de mesures conservatoires. Quant aux entreprises n’ayant pas le statut de société commerciale (personne physique commerçante), l’administrateur séquestre administre l’entreprise, en sa qualité de seul signataire sur tous types de dépenses liées à l’activité, et assure la gestion et le fonctionnement de l’entreprise, sur l’ensemble des aspects notamment financier, patrimonial et juridique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email