-- -- -- / -- -- --
Nationale

Grogne chez les opérateurs de la zone industrielle de Oued Smar

Grogne chez les opérateurs de la zone industrielle de Oued Smar

La zone industrielle de Oued Smar se trouve depuis presque une année dans une situation lamentable à cause d’un chantier de renouvellement de la chaussée. Sur les lieux, on peut constater que les travaux engagés depuis des mois et qui donnent l’impression d’être complètement abandonnés ont bloqué la circulation des véhicules.

Certains opérateurs économiques et industriels que nous avons rencontrés la semaine dernière montrent du doigt la société de gestion de la zone d’activité de Oued Smar (GESTIMAL) l’accusant d’être responsable de cette situation bloquant « l’activité industrielle ».

Selon les données communiquées par un industriel implanté dans cette zone, depuis que les routes sont en chantier, « l’accès vers les sièges des entreprises est devenu très difficile ». En plus de ce blocage dû aux travaux, les dernières chutes de pluie ont également aggravé l’état de la chaussée.

Il est aujourd’hui impossible de l’emprunter. La zone industrielle de Oued Smar est considérée comme la plus importante du territoire national.

Elle représente près de 30% de l’activité industrielle et englobe diverses activités, notamment l’industrie manufacturée, l’agroalimentaire, la mécanique industrielle ainsi que diverses activités de prestations et de services.

Compte tenu de l’importance de la zone, les opérateurs industriels comptent saisir les autorités pour les alerter sur la situation alarmante provoquée par des chantiers dont les travaux durent depuis pratiquement une année.

Contacté hier par nos soins, Abdelwahab Ziani, président de la Fédération nationale agroalimentaire et chef d’entreprise, a affirmé que « le chantier a réellement créé une paralysie des activités au point où certains partenaires n’osent plus se rendre chez leurs fournisseurs ». « Une situation inacceptable », tient à préciser notre interlocuteur. 

A croire un autre opérateur, « des clients de certaines entreprises de production implantées dans cette zone auraient préféré changer de fournisseurs ». Ce qui a engendré un manque à gagner considérable pour des unités spécialisées, notamment dans le domaine agroalimentaire et des services.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email