-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Grippe: la vaccination a commencé

Grippe: la vaccination a commencé

Le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière intervient dans un contexte tendu de crise sanitaire suite à la pandémie de la Covid-19. Les spécialistes multiplient les appels à la vaccination.

Cette campagne, qui a débuté ce mardi, s’étalera sur toute la période automne-hiver, a annoncé le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dans un communiqué rendu public, soulignant la disponibilité du vaccin dans les établissements publics de santé et les officines. L’Algérie, qui connaît actuellement une tendance haussière de cas de contamination à la Covid-19, doit absolument faire face à la grippe saisonnière qui commence à faire son apparition et risque de compliquer davantage la situation pour le personnel médical qui lutte depuis plusieurs mois contre le nouveau coronavirus. «Face à la crainte d’une double épidémie et d’une saturation des hôpitaux, la vaccination contre la grippe saisonnière est fortement recommandée cette année», affirme le Dr Zahia Azzouz, spécialiste en médecine interne, exerçant au service Covid, à  l’hôpital de Rouiba. Elle souligne que les symptômes de la Covid-19, qui sévit encore, sont similaires à ceux de la grippe. La spécialiste estime que, cette année, l’enjeu est de taille car la campagne de vaccination contre la grippe vise à contrecarrer une «double épidémie», celle de la grippe saisonnière, qui tue chaque année des milliers de personnes, et celle de la Covid-19. «Les symptômes de l’infection à la Covid-19, qui a causé la mort de plus d’un million de personnes dans le monde, sont similaires à ceux de la grippe. C’est pour cette raison que nous appelons les gens à se faire vacciner pour éviter d’engorger les hôpitaux au moment où le nombre de personnes hospitalisées pour la Covid-19 augmente », insiste la spécialiste, tout en rappelant que les autorités sanitaires, à travers le monde, visent actuellement à vacciner le maximum de personnes contre la grippe, notamment les personnes à risque. «L’objectif principal est de limiter le nombre de malades de la grippe dans les hôpitaux cet hiver pour laisser plus de places aux personnes contaminées au nouveau coronavirus », explique-t-elle. Le Dr Azzouz fait savoir que des spécialistes, à travers le monde, parlent des effets protecteurs du vaccin contre la grippe sur la Covid-19. Elle évoque la dernière recherche en date qui a été publiée à ce sujet par des chercheurs néerlandais, mais qui n’a pas encore été validée par la communauté scientifique.

Les personnes cibles de la campagne de sensibilisation 

Le ministère de la Santé précise dans son communiqué que chaque hiver, la grippe saisonnière affecte des milliers de personnes en Algérie. Il rappelle que «le moyen le plus efficace» de se prémunir des complications de cette grippe demeure la vaccination. Celle-ci est fortement recommandée aux groupes de population à risque élevé de complications comme les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et enfants présentant une pathologie chronique et celles souffrant de cardiopathie, d’affections pulmonaires chroniques, métaboliques (diabète, obésité, etc.), d’affections rénales et celles atteintes d’immunodéficience acquise ou congénitale. Dans ce registre de pathologies sont notamment concernés par la vaccination les patients transplantés ou ceux atteints de néoplasie sous-jacente, d’infection au VIH, d’asplénie et de drépanocytose, tout comme les femmes enceintes et les professionnels de la santé. Le ministère de la Santé souligne que la vaccination contre la grippe saisonnière doit être renouvelée chaque année pour toutes ces personnes à risque, dans la mesure où le virus de la grippe subit des modifications à chaque saison, tout en assurant la disponibilité du vaccin dans les centres habituels relevant des établissements publics de santé, où il sera administré gratuitement. Le vaccin est également accessible au niveau des officines et est remboursable par la sécurité sociale pour les personnes âgées et les malades chroniques, précise la même source. «Chacun doit adopter les geste barrière que sont le lavage régulier des mains avec de l’eau et du savon, la friction avec du gel hydro-alcoolique, la limitation des contacts pour les malades, le port du masque et la distanciation physique», note le ministère de la Santé, tout en précisant que ces mêmes gestes sont également préconisés pour une protection efficace contre la Covid-19.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email