-- -- -- / -- -- --
Nationale

Grève des commerçants à Tizi Ouzou

Grève des commerçants à Tizi Ouzou

Les commerçants de la wilaya de Tizi Ouzou ont encore baissé rideau dimanche. Cette action de protestation, décidée par l’UGCAA, aile adverse de celle présidée par Aba, s’inscrit dans le cadre de la poursuite de de la demande de l’UGCAA de satisfaire sa plate-forme de revendications laquelle contient plusieurs points, principalement le renouvellement du bureau UGCAA de la wilaya de Tizi Ouzou, et ce dans le respect du principe démocratique.

A l’issue de leur rassemblement à la place de l’ex-APC, auquel ont pris part des centaines de commerçants venus des quatre coins de la wilaya, les délégués, après avoir rappelé les différents maux auxquels sont confrontés les commerçant depuis de longues années, ont annoncé que « si d’ici samedi prochain (4 mars 2017), aucune réponse satisfaisante n’est donnée par les pouvoirs publics, les deux journées suivantes, soit dimanche et lundi, seront marquées par une grève générale.

Les différents intervenants n’ont pas manqué de manifester également leur souhait de voir leurs confrères des autres wilayas du pays se soulever pour mettre enfin un terme à l’iniquité qui frappe la profession.

« Cependant, indique un autre intervenant, si nos confrères des autres wilayas préfèrent se laisser faire, ce n’est aucunement notre cas, car nous n’avons pas l’habitude de la passivité et la lâcheté. »

Sur les différentes banderoles des manifestants , on peut lire entre autres : « L’UGCAA n’est pas une propriété privée », « L’UGCAA appartient à tous les commerçants », « Bureau de wilaya UGCAA, dégage ! », etc. Notons enfin que cette grève des commerçants a été durement ressentie par les citoyens de la wilaya, particulièrement au chef-lieu.

Pas le moindre commerce n’a ouvert. Même les buralistes et marchands de journaux ont observé la grève. Pour avoir un paquet de cigarettes, il fallait s’adresser au petit marchand de tabac à la sauvette. Pour celles et ceux ayant l’habitude du repas de midi chez le restaurateur, ils ont tout simplement été obligés de s’en passer.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email