-- -- -- / -- -- --
Nationale

Grève à la Sonelgaz: Sellal désamorce la crise

Grève à la Sonelgaz: Sellal désamorce la crise

Prévue le 10 janvier prochain, la grève des employés de la Sonelgaz, a été annulée suite à un accord conclut, jeudi dernier, entre la direction de la Sonelgaz et la Fédération des travailleurs des industries électriques et gazières (FNTIEG), affilié à l’UGTA. 

Dans un communiqué signé par le P-DG de la Sonelgaz, Nourredine Boutarfa et le secrétaire de la FNTIEG, Achour Telli, il a été décidé de l’annulation de l’arrêt de travail de trois jours au sein de toutes les unités de l’entreprise à travers le pays.

Selon les deux parties, cet accord collectif de rang supérieur n°01/2015, a été accepté par la société algérienne de l’électricité et du gaz, dont son mise en œuvre sera effectuée dans les prochaines semaines. Faut-il le souligner, l’accord auquel la Sonelgaz et le FNTIEG est aussi l’aboutissement d’une participation de la centrale syndicale dont le secrétaire général, en l’occurrence Abdelmadjid Sidi Saïd, a été l’acteur principal.
La contribution du patron de l’UGTA a eu lieu lorsque Sidi Saïd avait réuni les responsables des deux parties pour trouver une issue rapide à ce « conflit ».
Le communiqué conjoint indique que: « tenons compte de la réunion exécutive fédérale tenue le 30 décembre passé et suite à l’intervention du Secrétaire générale de l’union générale des travailleurs algériens auprès du Premier ministre, la direction générale de Sonelgaz et le Secrétariat général de la fédération des travailleurs des industries électriques et gazières se sont réunies le 31 décembre dernier au siège social de Sonelgaz à Alger, à l’effet de la mise en œuvre de l’accord collectif n°01/2015 ».
Le texte ajoute qu’ «à ce titre, la fédération des travailleurs des industries électriques et gazières a salue la décision du premier ministre Abdelmalek Sellal qui conforte la culture du dialogue social et de ce fait prend la décision du retrait du préavis de grève. Fortes de leurs traditions de dialogue et de concertation”

Pour les deux parties il était essentiel de “sauvegarder  la sérénité du climat social au sein des sociétés du Groupe Sonelgaz sans perturbations du service public. Les parties adressent leurs remerciements au Secrétaire général de l’UGTA, au Premier ministre et au Ministre de l’Energie pour toute leur aide et contribution dans le règlement des problèmes rencontrés ».
Faut-il le rappeler, quelques heures avant la conclusion de cet accord d’annulation de la grève et de la révision des revendications des employés de la FNTIEG, cette fédération qui est affiliée à l’UGTA avait déposé un préavis de dix jours à l’encontre de la direction de la Sonelgaz. C’est à l’issue d’une réunion collectif (organisée le 31 décembre dernier) entre les membres et adhérant à la FNTIEG que, ces derniers ont mis en garde les instances compétentes du grand débrayage prévue le 10 janvier prochain. Les employés de Sonelgaz ont motivé leur grève par l’annulation «pure et simple» par la Direction général d’un accord collectif de rang supérieur, qui concerne des milliers de travailleurs. L’accord a été négocié et paraphé, au début de l’année 2015, par la direction et le conseil d’administration de l’entreprise. Cet accord stipule, entre autres, la titularisation de plusieurs milliers d’employés ou encore l’octroi d’une prime de départ à la retraite.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email