-- -- -- / -- -- --
Nationale

Grave incident protocolaire

C’est sur fond de grave incident protocolaire que les travaux de la session extraordinaire de l’APW de Tizi Ouzou ont débuté mercredi dernier.

En effet, le portrait du président de la République, Abdelmadjid Tebboune accroché au mur de la grande salle des débats juste derrière la tribune occupée habituellement par le président de l’APW et ses deux collaborateurs ainsi que le wali, a été enlevé.Les travaux ont donc démarré avec un peu plus de deux heures de retard. Personne ne sait qui est à l’origine de ce geste même si des indiscrétions, nombreuses et unanimes, pensent que c’est le groupe d’un parti politique. En tout cas, le wali et le président de l’APW n’ont rejoint la grande salle des débats qu’après que le portrait du Président a été remis en place. Le président de la première institution élue de la wilaya de Tizi Ouzou, Youcef Aouchiche, après l’hymne national et l’observation d’une minute de silence, a pris la parole pour exprimer son indignation suite à ce geste, interprété comme « une violation des règles protocolaires ».

L’intervenant a dit sans ambages :
« Nous ne céderons pas aux pressions quand il s’agit des fondements de l’Etat algérien. » Youcef Aouchiche, après avoir expliqué la différence de taille qui existe entre l’Etat et le pouvoir, a noté : « Nous continuerons à porter et à défendre le flambeau de l’Etat algérien. » Sur ce chapitre précis, il a indiqué que la Kabylie est indissociable de l’Algérie et, par conséquent, aucune ne peut exister sans l’autre. « Ce cafouillage n’aurait pas dû avoir lieu, surtout en ces lieux et en ce moment, car le rendez-vous d’aujourd’hui, qui revêt une grande importance, doit être consacré exclusivement aux voies et moyens devant faire sortir notre wilaya du marasme économique et social qu’elle subit depuis très longtemps », a-t-il conclu. 
Entamant le second volet de son allocution, le président de l’APW a fait autant de révélations qu’il a présenté de perspectives au profit de la wilaya.

Youcef Aouchiche a indiqué en premier lieu que la wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié d’une cagnotte de 25 000 milliards de centimes pour son développement, mais n’a pas réussi à atteindre les objectifs escomptés. L’intervenant n’a pas hésité à pointer du doigt les responsables de cette gabegie, à savoir l’incompétence et la malhonnêteté de certains.
Pour conclure, le président de l’APW a proposé la création d’un conseil consultatif composé de compétences scientifiques, notamment celles de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, qui aura pour mission de mettre au point une stratégie de développement dans tous les secteurs d’activité de la wilaya, notamment dans celui de l’industriel.
Pour sa part le wali, Mahmoud Djemaâ, a reconnu qu’il y a certes des manquements dans les réalisations en matière de développement, mais a rappelé qu’il y a aussi d’importantes réalisations.

Il a annoncé à l’issue de son intervention l’entame prochaine de deux importants projets. Le premier est la réalisation d’une centrale électrique dans la commune de Sidi-Namaâne, laquelle répondra aux besoins d’énergie électrique des populations qui en sont dans le besoin jusqu’à présent.
Le second projet d’importance est la réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer dans la commune maritime d’Iflissen (daïra de Tigzirt). Ce projet de station de dessalement d’eau de mer devait initialement être implanté dans la zone de Cap Djinet (Boumerdès), mais après une révision de l’étude du projet, les responsables concernés ont opté pour la région d’Iflissen.

A lire aussi:TIZI OUZOU : DES CITOYENS FERMENT L’APC D’AGOUNI-GUEGHRANE

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email