-- -- -- / -- -- --
Nationale

Grands préparatifs au RCD et au FFS

Grands préparatifs au RCD et au FFS

Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, les familles politiques du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et le Front des forces socialistes (FFS) font les grands préparatifs pour honorer le l’important rendez-vous de novembre prochain, c’est-à-dire les élections locales.

Du côté du RCD où les commissions électorales communales ont été installées à la mi-juin dernier, il ne reste plus que 7 communes sur les 67 qui n’ont pas encore finalisé leurs listes de candidatures. Pour les autres, soit 60 communes donc, les candidats du parti devant affronter leurs adversaires le jour « J » sont déjà choisis.

Pour les sièges de l’APC, la commission de wilaya du parti est en train de réceptionner les dossiers des candidats. C’est ce que nous a indiqué, hier le président du bureau Régional RCD de Tizi-Ouzou, Malek Hessas. Ce responsable du parti a précisé que la commission de wilaya, installée à la fin du mois passé, a été chargée d’une double mission.

La première : l’examen d’éventuels recours des candidats ou des personnes se sentant lésés dans la confection des listes communales. La seconde : l’établissement d’un projet de liste pour l’APW, lequel sera transmis à Alger pour être validé par la commission nationale électorale.

Malek Hessas a tenu à préciser que jusqu’à maintenant, le travail entamé dans cette perspective électorale se déroule dans d’excellentes conditions. Autrement dit, l’ordre et la discipline sont observés au sein du parti de Mohcine Bellabès. Du côté du FFS aussi, on est en pleine opération de dépôt des candidatures, et ce tant pour les communales que pour l’APW. 

Cependant, rien n’a encore filtré sur le nombre de communes qui ont finalisé leurs listes. Idem concernant la course aux fauteuils de l’hémicycle Rabah-Aïssat. Il faut reconnaître que la communication en temps réel est le talon d’Achille du FFS. Cependant nous avons appris auprès d’une source proche du parti que l’activité en vue du rendez-vous de novembre se déroule dans d’excellentes conditions. 

Notre source indique également que la direction du parti, consciente des grands enjeux présents et à venir, compte rappeler Farid Bouaziz à la tête du bureau fédéral de Tizi-Ouzou, car lui seul est capable de faire obtenir la première place du podium au parti, ou sinon rendre au moins la tâche difficile aux concurrents.

A titre de rappel, Farid Bouaziz, que beaucoup d’observateurs considèrent comme « l’homme qui a réussi à arracher quatre sièges pour le parti lors des dernières législatives », a été écarté de la tête du bureau fédéral juste après les législatives. Et à présent, les hauts dirigeants du parti semblent vouloir le réhabiliter.

Selon bien des observateurs de la scène politique, il s’agit pour le RCD et le FFS d’obtenir une victoire écrasante et non de se contenter de quelques sièges. Il est surtout important pour le RCD et le FFS de surpasser le FLN et le RND qui, bon gré mal gré, ont fait du chemin dans la wilaya. Si au FLN, la grande rébellion fait partie d’une époque révolue, il n’en demeure pas moins qu’il reste encore quelques poches de résistance.

En revanche, au RND, Il règne dans les rangs des militants une grande discipline et une cohésion sans faille. Plus encore, lors des guerres intestines au RCD et au FFS, les militants du RND n’ont pas joué les spectateurs.

Ils ont saisi cette opportunité pour sortir sur le terrain et conquérir le simple citoyen. Et leurs efforts n’ont pas été vains puisque aujourd’hui, les adhésions des Tizi-Ouziens au parti d’Ahmed Ouyahia sont nombreuses.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email