-- -- -- / -- -- --
Nationale

Grand hommage à Hassanine Haykal

Grand hommage à Hassanine Haykal

Décédé mercredi dernier à l’âge de 93 ans, Mohamed Hassanine Haykel a été le témoin de son siècle. Il est considéré comme l’un des plus remarquables monuments du journalisme contemporain et un défenseur acharné des causes arabes et l’un des plus grands penseurs égyptiens du vingtième siècle.

Il a consacré sa vie à la compréhension de la déchéance du monde arabo-musulman. Il a côtoyé tous les grands de ce monde depuis les années 1940 lorsqu’il entama sa carrière de journaliste de guerre au cours de la deuxième guerre mondiale. Parfait connaisseur des affaires géopolitiques du Moyen-Orient et du monde arabe largement influencé, comme il l’aimait à le répéter, par la politique extérieur des Etats-Unis, il a rédigé des articles pour plusieurs journaux internationaux dont The Sun chinois.

Il a été rédacteur en chef d’Al-Ahram pendant 17 ans.
Très proche du leader égyptien Gamel Abdennacer, il fut durant de longues années un de ses principaux conseillers.

Ardent défenseur de la cause algérienne, l’homme avait récemment qualifié l’Algérie de « pays des occasions ratées « . Pour lui, le plus grand pays du monde arabe et d’Afrique qui fut à l’avant-garde des combats libérateurs des peuples du joug coloniale occidentale, avait tous les atouts pour être une locomotive de développement et de démocratisation des pays du tiers monde.

Position géostratégique très influente, richesses souterraines importantes, et surtout le caractère résolu et énergique de l’Algérien sont autant d’atouts disait-il qui aurait pu si l’expérience démocratique de 1989 n’avait pas débouché sur les événements de la décennie rouge.

L’homme n’a pas manqué aussi au cours d’une de ses interventions d’accuser le roi Hassan II d’être directement impliqué dans l’affaire du détournement de l’avion des leaders du FLN durant la guerre de Libération en octobre 1956.

Haykal était sur le point de publier, est-il dit par ailleurs, des mémoires sur des secrets autour de « l’assassinat « de feu Houari Boumediene avec lequel il s’est longuement entretenu au cours d’un séjour de quelques jours au temps où l’initiateur du « redressement de 1965 « était au pouvoir et l’un des hommes les plus influents de l’organisation des pays non-alignés présidée alors par le Yougoslave le Maréchal Tito.

Haykel a été aussi la figure emblématique d’une série historique télévisée diffusée durant plusieurs années par la chaine de télévision qatarie Al-Jazeera. Au cours d’une émission présentée par lui sur Al-Jazeera il ne manquait pas d’évoquer ses multiples rencontres avec les plus hauts responsables arabes, ses reportages sur des sujets percutants et ses entretiens avec les plus grands du siècle dernier, dont le président américain, Dwight Eisenhower, ou encore le père de la relativité Albert Einstein

Avant sa mort, Haykal s’était rapproché du pouvoir égyptien de Sissi. Certains lui attribuent même le fait d’avoir joué un rôle non négligeable dans la prise de la destitution du président élu le frère musulman Mohamed Morsi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email