Grâce présidentielle pour des condamnés dont des détenus du hirak – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Grâce présidentielle pour des condamnés dont des détenus du hirak

Grâce présidentielle pour des condamnés dont des détenus du hirak

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a signé, lundi à l’occasion du 60e anniversaire de la fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, cinq décrets présidentiels portant mesures de grâce au prodfit de condamnés dont des détenus du hirak. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la Présidence de la République.

« En vertu de ces décrets, et conformément à la Constitution et aux dispositions du Code de procédure pénale et du Code pénal, modifiés et complétés, et sur avis consultatif du Conseil Supérieur de la Magistrature, cette grâce présidentielle est accordée à :

Premièrement, mesures de grâce ordinaires: elles concernent 14.914 détenus, condamnés définitivement pour des crimes de droit commun, et poursuivis dans des affaires pour, entre autres, recel d’objets volés, escroquerie, atteinte aux biens immobiliers et utilisation des médias sociaux à des fins subversives. Les détenus concernés bénéficieront d’une remise de peine de 18 mois, pour les individus âgés de moins de 65 ans, et de 24 mois, pour les personnes âgées de plus de 65 ans. Les individus non détenus bénéficieront également d’une remise de peine de 24 mois.

Deuxièmement, mesures de grâce exceptionnelles, au profit de:

La première catégorie: concerne les détenus condamnés définitivement à une peine capitale, en ce sens que 14 prisonniers bénéficient, en vertu de cette mesure, d’une commutation de la peine capitale par la réclusion à temps de 20 ans.

La deuxième catégorie: concerne les détenus condamnés à la réclusion à perpétuité pour des crimes de droit commun, autres que les meurtres et les homicides, en ce sens que 27 détenus bénéficient, en vertu de cette mesure, d’une commutation de la peine de réclusion à perpétuité par la réclusion à temps de 20 ans.

La troisième catégorie: concerne les détenus atteints de cancer et d’insuffisance rénale, condamnés définitivement, 40 détenus devant bénéficier, au titre de cette mesure, d’une remise de peine de 24 mois.

La quatrième catégorie: concerne les détenus condamnés définitivement et admis aux examens du Brevet de l’enseignement moyen, de la formation professionnelle et du Baccalauréat, les détenus concernés devant bénéficier, en vertu de cette mesure, d’une remise de peine de 24 mois.

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a également recommandé des mesures d’apaisement au profit des jeunes poursuivis pénalement et placés en détention pour avoir commis des actes d’attroupement et des faits connexes.

Enfin, et dans le cadre des mesures prises par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à travers les consultations avec les représentants des partis politiques et de la société civile, une loi spéciale est actuellement en cours d’élaboration au profit des détenus condamnés définitivement, et ce, en prolongement des lois sur la Rahma et la concorde civile », lit-on dans le communiqué.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email