-- -- -- / -- -- --
Nationale

Grâce à la trêve commerciale : Le marché du pétrole rassure

Grâce à la trêve commerciale : Le marché du pétrole rassure

Les prix du pétrole évoluaient à l’équilibre ce lundi en cours d’échanges européens, proches de leurs plus hauts depuis septembre atteints vendredi, rassurés par les annonces d’un prochain accord commercial sino-américain et des données économiques chinoises qui ont surpassé les attentes.

Hier vers 11H35 GMT (12H35 à Alger), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 65,31 dollars à Londres, grappillant 0,14% par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI pour janvier abandonnait 0,08% à 60,02 dollars.

Les prix restent cependant proches de leurs records de vendredi dernier : en atteignant respectivement 65,79 dollars et 60,48 dollars le baril en cours de séance, les cours du Brent et du WTI avaient grimpé à des niveaux inédits depuis le mois de septembre.

Le marché piétine ce lundi car “les investisseurs veulent y voir plus clair sur l’impact de l’accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine”, a estimé Al Stanton, analyste de RBC.

Les deux premières puissances mondiales ont annoncé vendredi un accord préliminaire, qui marque une trêve après près de deux ans de guerre commerciale féroce à coups de droits de douane punitifs fragilisant l’économie mondiale.

Le président américain Donald Trump a dans le même temps renoncé à imposer une nouvelle salve de tarifs douaniers sur quelque 160 milliards de dollars de biens chinois qui devaient entrer en vigueur dimanche.

De son côté, la Chine a également suspendu les taxes douanières supplémentaires sur des produits américains.

De plus, “les données économiques chinoises publiées lundi (…) ont permis de soutenir les prix du pétrole,” a complété M. Stanton.

La production industrielle chinoise s’est affichée en novembre en hausse de 6,2% sur un an, contre +4,7% en octobre. Il s’agit de son plus haut niveau en six mois.

Les ventes de détail ont pour leur part augmenté de 8% en Chine contre 7,2% le mois précédent, a selon le Bureau national des statistiques (BNS).

Par ailleurs, le prix du panier de quatorze pétroles bruts (ORB), qui sert de référence à l’Organisation

des pays exportateurs de pétrole (Opep) a terminé la semaine écoulée à 66,76 dollars, selon les données de l’Organisation publiées hier sur son site web.

L’ORB avait atteint 65,81 dollars jeudi dernier, a précisé la même source. Vendredi, les prix de l’or noir ont terminé en hausse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a clôturé à 65,22 dollars à Londres, en hausse de 1,6% ou 1,02 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

D’autre part, les prix ont été soutenus par la fin de l’épisode sur le Brexit. Du côté de l’Opep, les pays membres de l’Organisation et leurs partenaires maintiennent les efforts pour soutenir les prix.

Lors de la septième réunion Opep+ tenue le 6 décembre à Vienne, les pays Opep et non Opep sont parvenus à un accord pour réduire encore leur production d’au moins 500.000 barils.

Avec cette nouvelle baisse, la réduction globale de la production de l’Organisation et de ses alliés atteindra, ainsi, 1,7 millions de barils/jour. Cet ajustement entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2020.

L’Organisation et ses alliés comptent dans le cadre de “l’Opep+” tenir une réunion le 6 mars prochain à Vienne, sachant que l’accord de limitation de la production portant une baisse conjointe de production de 1,2 million de barils/jour avait été reconduit jusqu’au 31 mars 2020.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email