-- -- -- / -- -- --
Sports

Gourcuff se défend

Gourcuff se défend

L’entraîneur de la sélection algérienne de football, Christian Gourcuff, s’est défendu d’avoir fait un mauvais choix en optant pour la capitale qatarie comme lieu du précédent stage déroulé du 23 au 30 mars et au cours duquel les Verts ont affronté en amical les sélections du Qatar et d’Oman.

« Je savais que notre regroupement à Doha allait nous être utile au vu des infrastructures sportives de premier ordre dont dispose le Qatar, ainsi que les conditions de préparation idéales qu’offre ce pays, ce qui nous a permis d’appliquer à la lettre le programme tracé », a déclaré le technicien français au site de la télévision qatarie, Al-Kass.

Le choix de Doha a soulevé des critiques de certains observateurs et spécialistes estimant que la sélection algérienne était censée plutôt profiter de cette date de la fédération internationale de football (Fifa) pour se frotter à des équipes d’un niveau meilleur et gagner ainsi en expérience et en maturité.

Lors de leur premier match dans le cadre de leur stage qatari les Verts se sont inclinés face à la sélection locale (1-0), avant de se racheter au cours du second test en étrillant Oman (4-1).
« Nous n’étions pas bons pendant le premier match, alors que nous avions tablé sur une victoire pour poursuivre le travail avec un moral au beau fixe.

J’ai constaté un sensible relâchement de la part de mes joueurs, qui ont toutefois rectifié le tir face à Oman, pour terminer ainsi en beauté ce regroupement ». Par ailleurs, Gourcuff, qui a eu une expérience au Qatar lorsqu’il avait entraîné Al-Gherrafa (2002-2003), a estimé que son passage dans ce club l’avait beaucoup aidé dans sa mission en sélection algérienne où il avait succédé au Bosnien, Vahid Halilhodzic, en août 2014.

« Le fait d’avoir passé une année au Qatar m’a permis de faire connaissance de la culture arabe et musulmane et aussi de la mentalité du joueur arabe et des supporters, ce qui m’a facilité l’adaptation lorsque j’ai atterri en Algérie », a-t-il souligné.

Au passage, l’ex-driver du FC Lorient (Ligue 1, France) a révélé qu’il était sur le point de vivre une nouvelle expérience dans le championnat qatari cette saison, avant que l’offre reçue de la part de la fédération algérienne de football (FAF) ne lui fasse changer d’avis.

Il n’a néanmoins pas soufflé mot sur l’identité du club avec lequel il allait s’engager, alors qu’à l’époque la presse locale l’avait annoncé proche de Lakhwiya ou d’Al Gherrafa. R. S.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email