-- -- -- / -- -- --
Sports

Gourcuff appelé à revoir sa copie

Gourcuff appelé à revoir sa copie

Nombreux ont été les spectateurs à ne pas avoir été emballés par la prestation de la sélection nationale, même si cette dernière est sortie avec une victoire, arrachée cependant au forceps devant une modeste sélection du Lesotho.

L’essentiel pour prendre de pouvoir en solo dans ce groupe J’en attendant la double confrontation à venir contre l’Ethiopie un adversaire de taille pour les Verts dans cette poule complétée par les Seychelles et le Lesotho. Les Fennecs, que tout le monde attendait pour la confirmation après le carton plein infligé lors de la première journée à Blida face au onze national des Seychelles, ont déçu sur le plan du jeu. C’est dire que le coach national est appelé à revoir sa copie.

La cohésion, notamment le compartiment défensif, doivent faire l’objet d’une révision profonde et attentive. Certes les Fennecs ont ajouté à leur escarcelle trois précieux points qui leur permettent de garder à distance les Ethiopiens, mais cela ne suffit pas à prendre une autre dimension sur le plan du jeu et à leur volonté de s’imposer là où ils auront à se produire.

Force est de reconnaître aussi qu’outre l’état du terrain en synthétique, qui a considérablement gêné nos capés, il y a ces absences d’éléments clés comme Feghouli, Bentaleb et Halliche, qui se sont fait sentir ce dimanche à Musera. Les défections en question ont contraint le coach national à modifier son dispositif tactique avec les risques que cela suppose.

Le Lesotho, qui n’a rien d’un foudre de guerre, a tenté de secouer le cocotier des Verts jusqu’à trouver la faille en remettant les pendules à l’heure et même tenter le diable devant une équipe algérienne à vocation offensive mais mal inspirée avec Slimani – Brahimi tatillons. Mahrez et Boudebouz ont occupé les côtés avec pour première mission de donner des balles de but.

A charge pour eux de tenter leur chance. Les curiosités du jour concernaient l’arrière-garde et le milieu. La titularisation de Mandi dans l’axe entrait dans l’ordre des choses après ses belles sorties sous les couleurs de son club, Reims. En revanche, celle de Zeffane paraissait un peu surprenante dans la mesure où l’ex-Lyonnais vient juste de changer de décor en rejoignant le stade de Rennes.

Dans l’entre jeu et la récupération, où le faisait, très bien jusque-là le grand absent du jour Nabil Bentaleb, le technicien français ne s’est pas trompé, aux yeux de tous, en portant son choix sur Mesloub aux dépens de Kashi, et ce, pour deux raisons au moins. Premièrement, il connaît fort bien Mesloub pour l’avoir eu sous sa coupe à Lorient.

Deuxièmement, il n’était pas dépaysé sur un terrain en gazon synthétique comme celui de Lorient. Mesloub, de l’avis de tous a très bien tenu son rôle et gagné du galon. La sélection nationale a soufflé le chaud et le froid et cette victoire contre le Lesotho ne devrait pas donner des ailes aux joueurs car on est en droit de se poser des questions sur le prétendu 4-4-2 de Gourcuff.

En réalité, on a vu un Slimani seul aux avants postes, alors que Boudebouz, qui a promis monts et merveilles dans ses déclarations d’avant match, effectuait de mauvais contrôles de balles tandis que d’autres coéquipiers ne faisaient pas les bons choix. Et pourtant, l’adversaire était des plus prenables.

Heureusement pour nous que le coach national Christian Gourcuff a eu le bon flair en réussissant son coaching avec l’incorporation de Soudani au retour des vestiaires. L’ex-Chelifien a encore une fois confirmé son talent de buteur, ce qui constitue, en quelque sorte, un message très clair à son entraîneur. Cette victoire, pour aussi précieuse qu’elle soit, ne doit occulter en aucune façon cette faible production des Verts. Cela signifie que Gourcuff ne peut cacher ses erreurs derrière ce succès, finalement tiré par les cheveux.

En coach averti et aguéri, l’ex-entraineur des Merlu sait ce qui l’attend pour revoir beaucoup de choses avant cette double confrontation contre la sélection de l’Ethiopie le 23 mars en Algérie et trois jours après à Addis Abeba.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email