-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

Go home !

La visite du chef de l’Africom, reçu par le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense, vient confirmer ce que nous annoncions dans les colonnes du JI il y a déjà quelques semaines : face à la dégradation de la situation sécuritaire en Libye, les Etats-Unis ont opté pour l’intervention militaire externe, déguisée ou non en soutien à l’énigmatique force du général Haftar.

Tandis que la polémique sur les commanditaires des avions anonymes qui ont bombardé ces derniers jours des milices libyennes n’est pas encore tombée, les Américains voudraient déjà enchaîner militairement sur le front.

Cependant, la complexité du foyer de tensions dans la région et l’expérience acquise à ses dépens par « l’US Army » en Afghanistan ou en Irak pourrait expliquer les réticences de l’Administration Obama à s’engager dans une mission de pacification sans la connivence des pays voisins.

On aura donc fait le lien entre la présence du général Rodriguez en Algérie et son passage la veille en Tunisie. L’Africom mène des consultations ayant certainement le même sujet majeur de discussion, à savoir la crise grave qui secoue l’ex-Jamahiriya.

Le monde entier n’ignorant pas que lorsque les militaires américains discutent, c’est que l’action s’annonce imminente, quand elle n’est pas déjà secrètement en cours.

Néanmoins, la position algérienne de principe contre ce type d’entreprise aventureuse sur un territoire souverain n’est pas moins connue à l’échelle onusienne. Alger déploie d’ailleurs une énergie inégalable dans la recherche d’une solution politique qui pourrait stopper l’effusion de sang en terre libyenne dans les plus brefs délais.

On doit donc espérer que David Rodriguez tempère les élans militaristes du département d’Etat américain, par une appréciation de la situation qui saura se souvenir de la clairvoyance algérienne qui mettait en garde la communauté internationale, en 2011, au sujet des périls qu’entraînerait inévitablement la violence tous azimuts qui a caractérisé le renversement du régime de Mouamar Kadhafi.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email