Gisements pétroliers de Touggourt : Sonatrach augmentera la production – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Gisements pétroliers de Touggourt : Sonatrach augmentera la production

Gisements pétroliers de Touggourt : Sonatrach augmentera la production

Le groupe Sonatrach entend augmenter la production pétrolière de 45.000 barils/jour actuellement, à 80.000 barils/jour d’ici 2026. Et ce au niveau des gisements pétroliers du périmètre de la région de Touggourt. C’est ce qu’a indiqué, ce jeudi le P-dg de l’entreprise pétrolière et gazière, Toufik Hakkar.

La capacité de production au niveau du périmètre de la région, en hausse grâce aux opérations incessantes de forage de puits depuis 2016, est passée de 5 000 barils/jour à 45 000 barils/jour actuellement et devrait atteindre plus de 60 000 barils/jours en 2023 puis 80 000 barils/jour à l’horizon 2026, a précisé Toufik Hakkar qui a inspecté plusieurs projets de développement à Touggourt.

Affirmant que ces projets ont été réalisés par les filiales de Sonatrach, notamment la Société algérienne de réalisation de projets industriels (SARPI), l’Entreprise nationale de grands travaux pétroliers (ENGTP) et la Société nationale de génie civil et bâtiment (GCB), il a affirmé que 40 puits sont exploités à travers les infrastructures de Touggourt et il sera procédé au raccordement de 22 puits supplémentaires avec toutes leurs installations et à la fourniture d’appareils de contrôle à distance pour atteindre la capacité de production ciblée soit 80 000 barils/jour.

Hakkar a également fait savoir que Sonatrach aspirait à augmenter la capacité de production du groupement Bir Sebaa à près de 40 000 barils. Cela lors de l’inspection de l’ouvrage du groupement Bir Sebaa, dans le cadre du partenariat entre Sonatrach et deux sociétés vietnamienne et thaïlandaise, avec le traitement de 16 500 barils/jour.

Par ailleurs, M. Hakkar a insisté sur l’importance de récupérer le gaz associé au niveau des points de production, rappelant les investissements considérables de Sonatrach dans ce domaine « pour préserver l’environnement et valoriser le gaz destiné au marché national ou à l’exportation, notamment dans le contexte de la hausse sensible des prix à l’échelle mondiale ».

En plus de la volonté d’augmenter la production des gisements pétroliers, la production pétrolière devrait être aussi soutenue par les nouveaux gisements.

Pour rappel, Sonatrach avait annoncé, le mois d’août dernier, la découverte d’un nouveau gisement de pétrole au forage, dans la wilaya d’Adrar. Le volume de celui-ci pourrait aller de 48 jusqu’à 150 millions de barils.

Selon les données de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les réserves de pétrole de l’Algérie, à partir de 2021, s’élèvent à 12,2 milliards de barils. Ce chiffre place le pays à la 16è place du classement mondial des 20 plus grandes réserves de pétrole.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email