-- -- -- / -- -- --
Nationale

Gigantesque manifestation populaire à Tizi Ouzou

Gigantesque manifestation populaire à Tizi Ouzou

L’appel du général major Ahmed Gaïd Salah pour l’application de l’article 102 de la Constitution n’a été qu’un coup d’épée dans l’eau. Le retournement de veste d’Ahmed Ouyahia, Moad Bouchareb et Madjid Sidi-Saïd n’ont pas eu non plus l’effet escompté.

Pour preuve ils étaient, hier encore, des dizaines de milliers d’hommes, de femmes d’enfants à marcher pacifiquement dans les rues de la capitale du Djurdjura pour exiger le départ du système. Il est à relever que même des personnes âgées ont participé à cette manifestation. Et comme d’habitude, le coup d’envoi de la marche, à partir du portail du campus Hasnaoua, fut donné juste après la prière du Dohr. Par une multitude de carrés bien ordonnés, les manifestants, dont certains s’étaient entassés dans des camionnettes et des camions, marchaient main dans la main jusqu’à la place de l’Olivier. Les slogans scandés à l’unisson étaient nombreux. Ceux mentionnés sur des banderoles et des pancartes aussi. Nous devons relever que les différents slogans scandés et portés sur les banderoles soulignent fort bien la volonté du peuple de voir carrément la chute du système politique actuel et l’instauration d’une deuxième République. Voici certains de ces slogans : « Non à la gérontocratie ! », « Système dégage ! », « Message à Macron et Gaïd Salah : le peuple veut sa dignité et non un litre d’essence », « La fin de Bouteflika ne signifie pas la fin du régime », « Le peuple veut la dissolution du FLN et ses antennes : UGTA, UNFA, UNGA, FCE, ONM et ONEC ». Notons également que sur une banderole, c’est la célèbre phrase du président américain, Abraham Lincoln qui a été mentionnée : « Vous pouvez tromper certains tout le temps, vous pouvez tromper le peuple une fois, mais vous ne pouvez pas le tromper tout le temps. » Notons également que plusieurs personnalités politiques se sont distinguées ce vendredi à l’occasion de cette marche. C’est le cas de la grande famille politique du Front des forces socialistes (FFS). Plusieurs cadres et militants de ce parti, dont le président de l’APW de Tizi-Ouzou, Youcef Aouchiche, formant un immense carré, ont marché en scandant des slogans en faveur de l’instauration d’une deuxième République. Et pendant toute la durée de leur marche et sur tout l’itinéraire suivi, des cadres à l’effigie de Hocine Aït-Ahmed étaient portés au-dessus des épaules. Les berbéristes aussi étaient très présents à cette manifestation. Avec le drapeau amazigh porté sur les épaules et tenu fixé à un long roseau dont le bout est porté haut jusqu’à la hauteur du bras, ces manifestants berbéristes ont crié à gorge déployée pour l’instauration d’une deuxième République et un Etat de droit.

Cependant, l’écrasante majorité des manifestants n’ont pas révélé leurs sensibilités politiques. Ces manifestants, des deux sexes et de tous les âges, ont seulement fait valoir leurs voix pour la chute du régime. Il va sans dire aussi que cette manifestation a été marquée par la présence de plusieurs familles avec tous leurs membres. En effet, plusieurs enfants ont été portés par leurs parents sur leurs épaules. Notons également que nonobstant le nombre impressionnant de manifestants et leur appartenance à différentes couches sociales ainsi que leurs différentes sensibilités politiques, la manifestation s’est déroulée dans le pacifisme le plus total. En effet, pas le moindre incident ne l’a émaillée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email