-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ghardaïa: Mal pris en charge à l’hôpital il saisit le président Tebboune

Ghardaïa: Mal pris en charge à l’hôpital il saisit le président Tebboune

L’air toujours pensif mais il a souvent le sourire jovial aux lèvres pour tenter d’oublier, un tant soit peu, sa galère. Daoud Belhadj, 48 ans, aurait fait face à une situation difficile et par de même curieuse étant donné qu’il a un frère, victime d’un AVC, allongé, sans pouvoir bouger ni parler, sur un lit délabré de l’Hôpital Brahim Tirichine de Ghardaïa.

“Arrivé à cet Hôpital un 4 Octobre 2022 vers 02 heures du matin, il est orienté vers les urgences pour des soins et un suivi médical et paramédical en attendant une prise en sérieuse en charge de la part du Staff médical. J’ai accompagné mon frère à l’hôpital. J’ai décidé de rester avec mon Frère pour m’occuper de lui et l’aider dans ces moments difficiles”, a affirmé au Jeune Indépendant M. Belhadj .

“Quand je suis arrivé à cet Hôpital, je ne savais pas vraiment quoi faire tant la charge de cette tâche m’est tombée comme une lourde responsabilité dans une période où je dois être très utile pour mon Frère. Je lui sers ainsi de garde-malade en attendant l’arrivée d’un Médecin pour le consulter et lui prescrire certains actes paramédicaux”, a expliqué ce natif de la Vallée du M’zab.

“Mais en vain”, lance-t-il. “Il y a l’apparition nonchalante et les yeux pleines de sommeil d’un médecin, après une brève consultation du malade, avant de s’éclipser sans jamais revenir il ordonna à son aide-soignant de prendre le relais, sans que ce dernier ne puisse faire quoi que ce soit au patient éreinté “, raconte M. Belhadj.

“Devant cette situation pour le moins confuse, du fait de n’avoir pas bien compris comment vont se dérouler les suites des soins pour mon frère. J’ai attendu plus d’une demi-heure avec un brin d’espoir pour qu’un autre médecin arrive, mais en vain. J’ai décidé alors de quitter cet Hôpital pour transférer mon frère, en plein nuit vers la clinique El-Waha.

Ce cas illustre l’importance pour les populations éloignées de disposer d’un hôpital digne de ce nom, parfaitement équipé de ressources humaines, matériels et de processus destinés à répondre promptement aux urgences, car il en va de la vie des patients, selon de nombreux personnes rencontrées dans l’enceinte de cet établissement de santé.

Cette situation pour le moins très préoccupante a contraint M. Belhadj d’interpeller dans une lettre dont une copie a été remise au Jeune Indépendant , le président de la république, M. Abdelmadjid Teboune, pour ce qu’il qualifie de non-assistance à personne en danger.

Cependant, l’Hôpital, Brahim Tirichine, d’une capacité de 250 Lits est destiné à assurer une couverture sanitaire à une population estimée à plus de trois cent cinquante mille habitants soit d’une portion de cette Wilaya du sud du Pays.

Cette structure hospitalière est vétuste et manque de moyens matériels et humains dont des agents paramédicaux performants.

Inauguré en Juin 1985, cet établissement de santé aurait coûté à l’époque de sa construction plus de 40 milliards de centimes a été réceptionné sans équipements suffisants ni adéquats et avec d’énormes défauts de conception.

Par ailleurs, depuis longtemps, cet antique Hôpital, Brahim Tirichine, de la ville de Ghardaïa vit une situation préoccupante, a indiqué Bakir, 53 ans, chef de salle.

En dépit de la bonne volonté affichée par la direction de la santé, pour tenter d’assurer une gestion rigoureuse, l’hôpital de Ghardaïa se trouve dans une situation telle que son infrastructure nécessite une restauration, estiment des élus locaux.

Une rénovation totale de ses équipements lui permettrait de mieux assister le citoyen malade et de devenir, par conséquent, une structure performante répondant aux normes universelles de l’OMS, selon les mêmes sources.
Par ailleurs, les ghardaouïs espèrent que le nouvel hôpital de 260 lits, en cours d’achèvement, comblera les lacunes cumulées de l’Hôpital “Brahim Tirichine” en s’adaptant à l’évolution démographique de la population de la Vallée du M’zab.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email