-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ghardaïa : L’hôpital Brahim-Tirichine affiche complet

Ghardaïa : L’hôpital Brahim-Tirichine affiche complet

Selon les spécialistes de la santé publique, Ghardaïa entre de plain pied dans la troisième vague de Covid-19.

Selon ces derniers, l’augmentation des cas de contamination et des décès indique qu’«on fait face à une troisième vague, principalement à cause de la vitesse de propagation du variant du coronavirus».

La situation épidémiologique à Ghardaïa suscite donc de réelles inquiétudes au sein de la population et des autorités sanitaires au point qu’une «vaccination obligatoire» pourrait bientôt être ordonnée par le wali.

En effet, le nombre de contaminés ne cesse d’augmenter, l’hôpital Brahim-Tirichine est complètement saturé, le manque d’oxygène ne va pas tarder à se faire sentir et aucune place n’est désormais disponible pour les nouveaux venus atteints du coronavirus.

Par ailleurs, la majorité de la population de Ghardaïa s’est montrée très réticente à se faire vacciner. «A ce jour, le nombre de personnes vaccinées est très dérisoire et la poursuite de la situation épidémiologique à cette cadence, la non-vaccination d’un taux important de la population vaccinée et le non respect des gestes barrière pourraient aboutir à des complications plus dangereuses quant aux contaminations par la Covid-19», a mis en garde la direction de la santé publique de la wilaya de Ghardaïa.

Le directeur de l’hôpital Brahim-Tirichine de Ghardaïa, Bachir Bahaz, a invité le corps médical de son secteur à se faire vacciner en premier. Dans ce cadre, les personnels du secteur de la santé ont aussi été invités à participer à l’opération de vaccination «pour laquelle la Direction de la santé publique de la wilaya a mis en place, depuis déjà une dizaine de jours, tous les moyens nécessaires pour éviter la propagation de la Covid-19» .

Pour cela, deux tentes ont été installées devant l’APC, en plein centre-ville de Ghardaïa, pour faciliter et inciter les citoyens à venir se faire vacciner.

Les spécialistes de la santé publique de la wilaya, à travers les ondes de la radio locale, ne cessent de rappeler aux citoyens l’impératif d’aller se faire soigner et de faire preuve de vigilance durant leurs achats dans les marchés mais aussi d’éviter surtout les rassemblements familiaux (mariages, circoncisions et autres….)

Afin de s’enquérir de la situation épidémiologique à travers la wilaya de Ghardaïa, une commission de l’Assemblée populaire communale de cette dite wilaya a été dépêchée, jeudi passé, à l’hôpital Brahim-Tirichine, pour constater de visu les moyens humains et matériels mis à la disposition des patients contaminés par la Covid-19.

Cette dernière a tiré la sonnette d’alarme, faisant savoir qu’il est primordial d’augmenter le nombre de lits, de 75 actuellement, à 95 et de prévoir davantage de bouteilles d’oxygène. Elle a surtout précisé que depuis l’annonce de la troisième vague de Covid-19 à Ghardaïa, «sur un total de 433 cas positifs à la Covid-19 qui se trouvaient hospitalisés au service de réanimation dudit hôpital, 43 cas sont malheureusement décédés et 40 sont toujours en observation, sous oxygène, démontrant ainsi que certaines catégories de la société n’ont pas du tout conscience de l’importance du vaccin et ne respectent pas les gestes barrière».

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email