-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ghardaïa : Les touristes préfèrent Beni Isguen

Ghardaïa : Les touristes préfèrent Beni Isguen

Paradis à ciel ouvert des richesses architecturales et de l’antiquité ancestrale, Beni Izguen, le berceau du cheikh Atfièche, « le penseur le plus profond et la gloire du M’zab tout entier », jouit toute l’année, tout particulièrement lors des trêves scolaires, d’un alizé exceptionnel.

Havre de paix au coucher du soleil, la cité de Beni Izguen est aussi une invitation au bien-être des touristes et aux douceurs du Sud.

La ville de Beni Izguen, qui a été convoitée avec avidité durant cette seconde trêve scolaire de l’année 2017 avec ces nombreuses festivités (fête du tapis, mariages, circoncisions) par de nombreux touristes étrangers (des Français, des Italiens et des Espagnols en particulier) mais aussi nationaux, est située sur la rive droite de l’oued M’zab.

Pareillement aux autres ksars de la vallée du M’zab, ses maisons s’étagent sur la colline. Elles étaient, à l’origine, en nombre insignifiant. Mais dès 1347, Beni Izguen, ayant reçu les Ouled-Ba-Slimane, a vu le nombre de ses maisons augmenter et son influence grandir de plus en plus.

Maintenant, c’est en quelque sorte une longue ondulation de maisons compactes et multicolores qui couvrent toutes les sinuosités de la colline. Par trois fois, il a fallu élargir la ceinture que forment ses remparts. Aujourd’hui, elle paraît avoir atteint complètement son développement.

Loin de l’agitation des grandes villes, le climat dans cette ville, est une véritable bouffée d’oxygène pour ceux qui la visitent. Le soleil y est omniprésent, et dans les rares moments où il faiblit, la température est tout de même clémente pour nous rappeler que l’on est bien dans le Sud.

Comme dans les six autres villes millénaires du M’zab, Beni Izguen se maintient toujours dans son ardente ferveur qui consolide davantage la rigidité de ses coutumes et traditions, le caractère irréprochable de ses mœurs et sa croyance.

Sa magnifique place du marché, « le Souk », où se font, chaque après-midi, les ventes aux enchères d’anciens objets, vaut le détour. Si les touristes, nombreux cette année, y trouvent leur bonheur, la ville et sa palmeraie savent aussi se faire douces et invitent, ceux qui le souhaitent, à la flânerie.

Surplombant l’effervescence qui règne sur la place du souk, on retrouve la cité fortifiée de l’ancien Bordj Boulila. Cette tour miraculeuse, qui se dresse vers le ciel et l’histoire, accomplit l’objet de sa destination.

Son sommet, d’où on peut voir sans être vu, servait à l’époque à épier l’ennemi et à déjouer toutes ses manœuvres. A l’approche des remparts qui ceinturent la ville, les maisons et les quelques magasins forment un véritable trait d’union entre la mosquée et le souk où, chaque après-midi, les revendeurs déchargent leurs marchandises à vendre : vieux meubles, tapis, vêtements, etc.

C’est le moment le plus propice pour assister à une vente à la criée typique. Quelques heures après, une fois que la nuit tombe, tout semble s’arrêter soudainement. La voix des crieurs ne se fait plus entendre.

Il semble que des ombres encore blanches se lèvent. On s’est dit adieu si doucement que le silence n’a pas été troublé.
Les ombres s’effacent, il n’y a plus personne sur la place. L’atmosphère nonchalante des rues et du souk ferait presque oublier l’agitation du souk.

Derrière les lourdes portes de la ville, seuls les gardiens volontaires s’y associent, enveloppés dans leurs « cachabias » immaculées, les jambes croisées au-dessous d’eux ; « les habitants dormiront tranquilles ».

Le soir, Beni Izguen rime donc avec bien-être et détente après l’effervescence de la journée. Cette ville au style typiquement mozabite et aux fortifications ancestrales, qui fut construite au milieu du XIVe siècle, mérite plus que jamais le nom de Beni Izguen, « la ville sainte » par excellence, ce qui en fait l’une des étapes indispensables pour les touristes qui veulent profiter d’un bon séjour dans la vallée du M’zab toute entière.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email