-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ghardaïa : Les fruits et légumes trop chers à El-Menia

Ghardaïa : Les fruits et légumes trop chers à El-Menia

En effet, les prix au détail des fruits et légumes et autres produits de large consommation connaissent, en cette période du ramadhan, une hausse brutale et incompréhensible dans les différents points de vente de la nouvelle wilaya déléguée, El-Menia, a-t-on pu constater sur place.

Une hausse pouvant aller du simple au double. A titre d’exemple, le prix de la pomme de terre est passé de 40 à 65 DA/kg, celui de l’oignon de 30 à 60 DA/kg, alors que celui de la tomate a grimpé de 50 à 120 DA/kg. Aucun fruit ni aucun légume n’est cédé à moins de 60 DA/kg.

De même, la salade a dépassé les 100 DA/kg. Quant aux primeurs, notamment les poivrons, les piments et les petits pois, leur prix dépassent largement 120 DA/kg.

Plusieurs marchands de fruits et légumes attribuent cette hausse à la vague de chaleur inhabituelle enregistrée en ce moment à El-Menia, mais aussi et surtout aux prix pratiqués par les commerçants de gros qui approvisionnent la wilaya de Ghardaïa à partir de l’ouest du pays (Tiaret, Takhmaret et autres) ainsi qu’à la spéculation de ces mêmes prétendus grossistes installés dans la wilaya, en majorité clandestins, qui profitent de la situation (chaleur, ramadhan, diminution des transactions commerciales, etc.), mettant de côté les nobles valeurs de mansuétude envers les consommateurs, les jeûneurs et les

nécessiteux en particulier.
Pourtant, à travers certaines mosquées d’El-Menia, les prêches de la prière du vendredi et les dourous du ramadhan insistent sur le sentiment de la rahma ainsi que sur la lutte contre le phénomène de spéculation dans les prix en ce mois sacré de communion et de piété. La sonnette d’alarme est tirée par les citoyens épuisés.

Les services concernés de la direction du commerce de la wilaya de Ghardaïa vont-ils se préoccuper enfin de cette flambée des prix ?

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email