-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ghardaia : Le wali consterné par les retards

Ghardaia : Le wali consterné par les retards

Entamées depuis déjà plusieurs semaines à l’échelle de la wilaya, les visites d’inspection et de travail à travers les 12 communes ont permis au nouveau wali de la wilaya de Ghardaïa, M. Azzedine Mechri, de s’instruire sur les réalités du terrain et d’évaluer l’avancement des projets d’aménagement en cours de réalisation.

Ces tournées, qui viennent de se clôturer par la visite de la ville thermale Zelfana et par une première visite au chef-lieu, au niveau de Bouhraoua et Oued-Néchou, ont permis au wali et à son exécutif de faire un constat approprié sur l’avancement des travaux des projets en cours et de recenser les lacunes auxquelles sont confrontées certaines populations.

Tout particulièrement celles des zones éloignées, telles que Berriane et Guerrara. Il s’agit principalement des opérations d’aménagements urbains et des difficultés rencontrées.

D’autres préoccupations concernent tout particulièrement l’habitat, dont, selon la société civile, la distribution de la deuxième tranche des 30.000 parcelles de terrain relevant du programme du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, s’avère trop tardive et déficiente.

L’emploi des jeunes, l’agriculture, la santé, l’électricité et l’assainissement ont été également évoqués par les habitants des différentes localités visitées.

M. Azzedine Mechri s’est dit consterné par les retards en matière d’exécution de nombreux ouvrages en cours de réalisation. Afin de mieux cerner la complexité des besoins individuels et collectifs, le wali avait accordé des audiences « sur le terrain » aux citoyens de ces localités.

Nombre d’initiatives sont prises séance tenante à l’issue d’une libre discussion à laquelle ont participé les directeurs exécutifs, le chef de daïra et le P/APC concernés. D’autre part, le wali avait rencontré en séance plénière l’ensemble des composantes de la société civile locale.

A l’issue d’un débat franc et direct, d’autres solutions consensuelles ont été également proposées sur le registre des actions dites urgentes. Le tout a fait, en fin de visite, l’objet d’un conseil de wilaya qui précise les actions à mener et leurs délais d’exécution.

Ces visites sur le terrain par le wali annoncent, selon un programme de travail bien chargé et défini, une activité similaire pour, à la fois évaluer la fin de l’exécution des projets relevant du dernier plan quinquennal 2010/2014, en prenant en charge les lacunes les plus pressantes, et prévoir un bon démarrage et une parfaite application du plan quinquennal 2016/2019.

Il va sans dire que ce schéma de travail intensif décidé par le wali démontre que l’ensemble de la wilaya de Ghardaïa est actuellement en chantier.

Mais, la société civile au chef-lieu de la wilaya en particulier, constate et dénonce qu’il reste beaucoup à faire dans les cités du grand quartier Belghanem, qui sont visiblement loin de sortir de leur léthargie, ce qui explique qu’elles doivent être davantage l’objet d’une multitude d’initiatives urgentes en matière d’aménagements urbains manquants.

Notamment le bitumage et pavage des rues et ruelles. Ainsi les citoyens auront l’esprit apaisé, reprendront confiance et s’emploieront à participer activement à la nouvelle dynamique engagée depuis peu par le nouveau wali.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email