Ghardaïa : Le mystère d’un homme disparu depuis 16 ans – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Ghardaïa : Le mystère d’un homme disparu depuis 16 ans

Ghardaïa :  Le mystère d’un homme disparu depuis 16 ans

L’histoire troublante de la famille Allout dure depuis plus d’une décennie et demie. « Il y a maintenant seize ans que mon fils Mohamed a disparu et n’a plus donné signe de vie. On le cherche depuis longtemps, en vain.

C’est le vendredi 24 février 2006 que mon fils a disparu, sans laisser aucune trace, après avoir décidé d’aller voir son père Kacem, dans sa parcelle agricole à Touzouz. Il était environ 12h30. On ne l’a plus revu depuis. Tout ce qu’on a pu faire c’est rassembler près de 500 hommes volontaires pour aller à sa recherche.

Aucun endroit n’a été épargné ce jour-là : la palmeraie, les montagnes et leurs cavités, les puits. Mais en vain ! », raconte Aïcha, sa maman. Il convient de noter que Mohamed était atteint de la maladie de Parkinson. Sa mobilité était donc réduite. Il bégayait en parlant, mais c’était une personne très consciente.

Le jour de sa disparition, il était habillé d’une simple chéchia et d’une gandoura blanche, et si l’on en croit son épouse, il n’avait pas d’argent sur lui. Même après cette longue période, sa maman a livré au Jeune Indépendant ses craintes quant au fait que son fils Mohamed ait pu être enlevé par des inconnus, compte tenu de son état de santé. Elle ne perd pas espoir et multiplie toujours les initiatives pour tenter de le retrouver.

« Aujourd’hui, je profite de votre journal, a-t-elle dit, pour lancer un appel à tout le monde à travers le pays. A tous les citoyens, à tous les médias, à tous ceux qui peuvent m’aider à retrouver Mohamed et élucider enfin cette douloureuse affaire qui dure depuis près de 17 années.

« Ma belle-mère Hinna, veuve du moudjahid Allout Hadj Hammou, est morte avec l’angoisse de sa disparition. Elle ne parlait que de lui. Elle portait intensément son petit-fils dans son cœur », a-t-elle ajouté. Depuis 2006, après cette mystérieuse disparition, il faut dire que l’attente est longue pour les deux familles, Allout et Hadj Daoud, qui se posent aujourd’hui des tas de questions : a-t-il été enlevé ? Est-il mort ? Est-il encore vivant, mais où ? Ces familles ne savent rien.

L’espoir de retrouver Mohamed est devenu très mince, après une décennie et demie d’énigme totale autour de la disparition de ce jeune homme, âgé de 35 ans, qui avait une femme et trois enfants (deux garçons et une fille) et dont l’histoire ressemble à un roman policier. Mais Aïcha, sa maman, à la fois abattue et combative, est formelle : « J’ai toujours le sentiment que mon fils n’est pas mort.

Il vit toujours, peut-être pas à Ghardaïa mais quelque part en Algérie. C’est sûr, il est vivant. Mais où et avec qui ? », a-t-elle confié. Mais Aïcha retrouvera-t-elle son fils un jour ?

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email