-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ghardaïa décide de son environnement

Ghardaïa décide de son environnement

L’environnement est un héritage commun de la nation et une responsabilité collective des générations présentes et futures, conformément aux hautes orientations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et aux buts des hautes autorités de notre pays.

A l’occasion de la Journée mondiale sur de l’environnement, célébrée le 5 juin de chaque année, la ville de Ghardaïa, par sa position géostratégique, a toujours été une énième étape du processus de respect et de concertations locales et régionales sur la Charte de l’environnement et du développement durable.

L’événement a été glorifié lundi à l’école primaire Abdelhamid Ibn Badis où se sont réunies de très nombreuses personnes pour participer et enrichir le débat sur un projet actuel visant à intégrer la notion de sauvegarde de l’environnement dans le processus de développement.

Cette cérémonie de commémoration a été présidée par Azzedine Mechri, wali de Ghardaïa, en présence des responsables du secteur environnemental, des autorités locales, des associations de quartier et des acteurs de la société civile œuvrant en faveur de la protection de l’environnement ainsi que de plusieurs invités.

Dans son discours inaugural, le wali a rappelé que cette rencontre entre dans le cadre d’un processus de concertation ayant pour but de recueillir les opinions de l’ensemble des acteurs et ce, en vue de l’élaboration d’un projet local pour la sauvegarde de l’environnement, l’environnement étant un héritage commun toutes nos wilayas et une responsabilité collective des générations présentes et futures, conformément aux hautes orientations gouvernementales.

Les responsables de la direction de l’environnement ont, pour leur part, souligné que cette rencontre annuelle constitue un moment opportun pour passer au peigne fin l’ensemble des questions liées à l’environnement ainsi qu’une occasion pour apporter des réponses aux multiples défis dans un esprit de responsabilité collective et d’action commune sur le plans local.

Une dynamique qui doit avoir des répercussions positives sur le milieu écologique, les ressources naturelles, la santé et le cadre de vie des populations.

Il va sans dire que les potentialités de la région de Ghardaïa et ses atouts ont un rôle quant à la problématique environnementale et ses effets néfastes sur l’homme et la nature dans la région. En effet, la forte croissance démographique, l’extension de l’habitat insalubre, la sous-exploitation des ressources naturelles et la nature du développement agricole et industriel ont eu des conséquences néfastes sur le développement durable.

Afin de faire face aux aspects nuisibles de cette réalité, les responsables locaux sont tenus d’élaborer un plan de travail environnemental qui regroupera les différents partenaires concernés.

Les principaux axes de ce plan, doivent s’articuler autour de la protection de l’environnement, l’assainissement liquide en milieux urbain et rural la gestion des déchets ménagers, l’amélioration du cadre environnemental des habitants et la préservation des richesses naturelles.

« Ici, l’allusion est faite à l’égout de la commune de Daia Ben Dahoua qui se déverse et se répand à ciel ouvert à l’entrée ouest de la vieille palmeraie de Ghardaïa’’ (voir photos). Ce phénomène, sur lequel la direction de l’environnement ne souffle mot, suscite une très grande indignation et un énorme mécontentement de la part de ses habitants.

Durant la célébration de cette journée sur l’environnement, quelques exposants ont axé sur la santé et l’environnement, la préservation durable des milieux naturels ainsi que sur les méthodes de plantation et le rôle des acteurs locaux dans la protection de l’environnement.

De l’avis de plusieurs personnes ayant assisté à ces travaux, les interventions et les propositions ont été d’une grande qualité et ont reflété le haut degré de conscience des participants.

Ne serait-ce qu’en terme quantitatif, plusieurs recommandations englobant l’ensemble des sujets de l’environnement et du développement durable ont été adoptées à l’issue de cette journée, où une conscience environnementale collective a émergé.

Des avantages pour encourager les agents de la propreté
Quant à la collecte des ordures ménagères, et compte tenu de ce travail ingrat accompli par des les agents de la propreté œuvrant en faveur de la protection de l’environnement ces derniers ont été récompensés, à l’occasion, par le wali, Azzedine Mechri, dans le cadre du programme « Ghardaïa plus belle », visant le nettoyage et l’embellissement des quartiers de la ville.

Des avantages et des certificats de mérite ont ainsi été remis à ces courageux hommes de terrain lors d’une sympathique cérémonie tenue en présence notamment de plusieurs membres de l’exécutif de la wilaya de Ghardaïa et des représentants des instances élues ainsi que des établissements opérant dans le secteur de l’environnement.

A l’occasion de cette célébration de la Journée mondiale de l’environnement, la direction de l’environnement de la wilaya de Ghardaïa et son service local de l’environnement ont lancé un mot d’ordre aux associations de la société civile afin d’accompagner ces hommes du terrain dans leur processus d’embellissement des villes de la wilaya, mais aussi de sensibiliser et d’encourager les habitants à participer à la préservation de la propreté de leur environnement.

Il s’agit, selon les organisateurs, d’un travail participatif basé sur une concurrence loyale entre les hommes sur le terrain chargés du nettoyage et les acteurs associatifs de la wilaya de Ghardaïa et ce, en vue d’améliorer l’attractivité de ses villes et d’inciter les habitants à s’entraider afin de coproduire un environnement sain et agréable à vivre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email