-- -- -- / -- -- --
Nationale

GHARDAÏA : De grands préparatifs pour le Ramadhan

GHARDAÏA : De grands préparatifs pour le Ramadhan

Le mois sacré de Ramadhan approche à grands pas. Certains ménages ne perdent pas de temps. Les préparatifs ont commencé
depuis déjà plusieurs jours. Nettoyages tous azimuts, changement d’ustensiles de cuisine. Ces derniers connaissent un engouement très particulier chez les femmes. Des pièces incontournables pour l’occasion, qui illustrent les coutumes et les traditions de la vallée du M’Zab qui vont de pair avec l’esprit du Ramadhan.

A l’approche de ce mois sacré de jeûne, c’est aussi, paradoxalement, la haute saison de la consommation, ce qui attise la tentation de spéculation chez une bonne partie des commerçants Et tout nous laisse comprendre que le marché sera bien approvisionné durant le mois de Ramadhan dans la wilaya de Ghardaïa. Mais en attendant, les prix n’ont pas tardé à connaître déjà une augmentation. 

Selon des commerçants, tous les produits de large consommation, durant ce mois, seront disponibles en quantité suffisante et l’offre sera même largement supérieure à la demande pour plusieurs denrées. La semoule, la farine et les huiles alimentaires, ne connaîtront aucune perturbation grâce à l’offre abondante des différentes unités industrielles et aux dispositions prises par les autorités pour assurer une bonne fluidité de l’offre. Le beurre et la margarine, dont la consommation augmente de 50% à cette occasion, seront aussi disponibles en quantité suffisante sur le marché. 

Ainsi et pour une demande estimée à 50 tonnes pour ces deux matières, l’offre disponible atteindra 75 tonnes environ. Quant au lait, autre produit de grande consommation durant ce mois, la production des différentes unités, combinée aux stocks de lait de vache ou pasteurisé, semble satisfaire la demande, estimée à 1 million de litres. Mais il va sans dire que cette denrée, indispensable durant ce mois sacré, commence déjà à s’éclipser des épiceries.

L’approvisionnement du marché en viandes rouge et blanche ne suscite également aucune inquiétude, puisque les quantités qui seront mises sur le marché permettront de répondre, de manière satisfaisante, aux besoins de la population. Quant à leurs prix pour le moins stables (1.300 DA/kg pour l’agneau, 900 DA pour la brebis, 850 DA pour le veau et 300 DA pour le poulet), les familles démunies auront tout de même de quoi s’arracher les cheveux.

Pour les dattes, qui seront très présentes sur la table du f’tour des Ghardaouis, le déficit en production locale sera compensé par les stocks des productions des années passées, ‘’El-Ghers’’ en particulier, ce qui permettra de répondre aux besoins des citoyens au niveau local.

Cependant, afin d’assurer aux citoyens un Ramadhan serein, il appartiendra aux services compétents de décider, à cette occasion, de dynamiser les commissions chargées du contrôle des prix et de la surveillance des marchés, afin d’éviter toute spéculation ou augmentation outrancière des prix à cinq jours du début de ce mois sacré, surtout pour les produits de large consommation et ceux subventionnés par l’Etat.

Ils seront, également tenus de décider d’accentuer le contrôle d’hygiène pour préserver la santé des citoyens et assurer la qualité des produits mis sur le marché. 

Par ailleurs, il ne va pas sans évoquer ces veillées culturelles spécial Ramadhan qui se préparent, fort heureusement, pour faire oublier aux chef de famille les dépenses et les tracas routiniers du travail. Ainsi, le citoyen aura l’embarras du choix découlant de riches programmes religieux et culturels qui seront organisés çà et là à travers les mosquées de la wilaya.

D’intenses et riches activités se tiendront donc, qui y contribueront par des activités religieuses très soutenues, caractérisées par d’intenses allocutions de morale et des conférences ayant trait à la religion et à la vie sociale en général.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email