Gestion de l’aéroport d’Alger : L’ambitieux plan d’action – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Gestion de l’aéroport d’Alger : L’ambitieux plan d’action

Gestion de l’aéroport d’Alger : L’ambitieux plan d’action
La nouvelle aérogare d'Alger entre en service (Fateh Guidoum / PPAgency)

Le P-DG de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA), Mokhtar Saïd Mediouni, a fait le bilan de ses trois mois à la tête de cet établissement et a surtout présenté ses grandes ambitions pour le développement de cette infrastructure et l’amélioration de la prestation de service. Le premier responsable de l’aéroport d’Alger entend révolutionner la gestion et le fonctionnement de cette infrastructure, notamment avec l’intégration des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle.

C’est un plan d’action ambitieux qu’a présenté hier le P-DG de la SGSIA au Forum du quotidien El Moudjahid, où il a déploré la « situation lamentable » dans laquelle il a trouvé cet établissement. Se disant prêt à être à l’écoute et à prendre en charge les requêtes des citoyens, M. Mediouni a évoqué le problème souvent soulevé par les passagers, relatif au retard dans la récupération des bagages, dont la gestion n’est pas du ressort de l’établissement mais dépend de la compagnie de manutention. Selon les explications de ce responsable, des équipes de la SGSIA partent en renfort pour réaliser l’opération en des temps réduits. Il a noté la dotation du personnel de l’aéroport en trottinettes électriques pour faciliter le déplacement de ces derniers à travers tous les espaces de l’aéroport. Le problème des longues files d’attente au niveau du parking, déplorées au quotidien par les citoyens, a aussi été évoqué par l’intervenant, qui a expliqué cette situation par le fait que certains appareils deviennent obsolètes après des années. « Des systèmes réceptionnés il y a des années et qui n’ont pas fonctionné deviennent obsolètes au fil du temps », a indiqué M. Mediouni, signalant l’équipement prochain de ces parkings par des bornes de recharge pour voitures électriques.

Un grand intérêt pour les personnes à mobilité réduite constitue aussi une priorité pour M. Mediouni. « Ils seront pris en charge dès leur arrivée à l’aéroport et accompagnés dans toutes les étapes, et ce jusqu’à l’embarquement », a-t-il précisé. Pour ce qui est des tarifs exorbitants pratiqués principalement dans les établissements de restauration à l’Aéroport international, très critiqués par les passagers qui ne cessent d’exprimer leur ras-le-bol sur les réseaux sociaux, le premier responsable de l’établissement a annoncé une baisse des prix des boissons. « Le café est à partir de 150 DA et une bouteille d’eau minérale est à 100 DA », a-t-il fait savoir, signalant la révision à la baisse de ces prix prochainement avec l’installation des distributeurs automatiques au niveau du parking et des départs.

Les hadjis accueillis dans de bonnes conditions

Le fait que l’Aéroport international d’Alger devient un hub prend forme, selon ce responsable, notant le grand nombre de passagers issus de différents continents qui font escale en Algérie. Un accompagnement par les banques mais aussi l’ouverture de bureaux de change sont cependant requis. D’autres services sont aussi appelés à accompagner cette tendance, à l’instar des opérateurs téléphoniques qui doivent assurer le services H 24. M. Mediouni s’est surtout félicité des conditions dans lesquelles sont accueillis les hadjis cette année, soulignant une « arrivée confortable » de ces derniers. « C’est énorme comme gestion. Il faut gérer beaucoup de choses à la fois et faire en sorte qu’ils ne tardent pas à l’aéroport », a-t-il expliqué, affirmant avoir traité, avant-hier, 260 passagers en 33 minutes. « C’est une première dans l’histoire de l’Aéroport international d’Alger. On a battu le record », s’est-il félicité, rappelant la mobilisation de tous les acteurs concernés. « Il y a eu une bonne coordination entre tous les services concernés, soit la DGSN, les Douanes et Air Algérie », a expliqué l’invité du Forum d’El Moudjahid, qui est aussi revenu sur les préparatifs en cours pour accueillir les vacanciers dans de bonnes conditions. « En application des instructions du président de la République, la diaspora doit être accueillie dans les meilleures conditions », a-t-il noté.

Une application mobile les prochains jours

La modernisation de la gestion de l’aéroport constitue une priorité pour M. Mediouni, qui dit mettre tous les moyens pour réaliser cet objectif. Il est donc question de bannir la gestion « archaïque » et introduire les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle. Il a, dans ce sens, rappelé la signature d’une convention avec le ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique pour travailler sur l’aéroport du futur.

Il a, entre autres, souligné la nécessité de passer à la reconnaissance faciale au niveau de l’aéroport pour plus de fluidité. La mise en service d’une application mobile, qui met à disposition des passagers toutes les informations nécessaires, constitue une avancée. Cette dernière est désormais prête et sera téléchargeable d’ici à une semaine. « L’application est fonctionnelle. Elle donnera toutes les informations sur les vols, la disponibilité de places de stationnement au niveau du parking et aussi la disponibilité des transports », a expliqué l’intervenant.

Priorité aux produits nationaux

Le P-DG de la SGSIA est, par ailleurs, revenu sur d’autres projets, à l’instar du projet d’extension du terminal Est, qui est en cours et serait prêt, selon lui, l’année prochaine. L’avantage accordé à la production locale a été, en outre, souligné par l’intervenant, qui dit avoir pris la décision de cesser d’importer des chariots qui coûtent 300 euros. Ces derniers seront désormais remplacés par ceux produits localement dans la wilaya d’Annaba.

La possibilité de fabriquer localement des tapis à bagage a également été signalée par M. Mediouni, qui a fait part de la préparation d’une convention-cadre avec le ministère de l’Industrie. Le responsable a eu également à s’exprimer sur les besoins de l’aéroport en termes de recrutement (des métiers pour garantir l’entretien de l’infrastructure et les nouveaux métiers) ainsi que l’affaire de l’engagement de Mister AB au poste de porte-parole, lequel a suscité une grande polémique. S’affichant comme défenseur des travailleurs qui font la force de la société, M. Mediouni a annoncé l’ouverture, les mois à venir, de free-shops.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email